DIVERTISSEMENT

50 ans de la Place des Arts : que la fête commence! (VIDÉO)

13/09/2013 02:00 EDT | Actualisé 13/11/2013 05:12 EST

Le 21 septembre 1963, l'Orchestre symphonique de Montréal (OSM) inaugurait la Grande Salle, sous la direction des maestros Wilfrid Pelletier et Zubin Mehta. Le concert était retransmis simultanément à la télévision de Radio-Canada. Sans le savoir, on lançait alors le plus grand centre de diffusion des arts de la scène au Québec et l'un des plus importants en Amérique du Nord : la Place des Arts.

La Grande Salle allait plus tard devenir la Salle Wilfrid-Pelletier et, depuis l'ouverture de la PdA, plus de 45 millions de spectateurs ont assisté à l'une des 40 000 représentations d'une panoplie de prestations, offertes dans l'une des six salles du carrefour, qu'on surnomme « le cœur battant du Quartier des spectacles ». 50 ans, ça se fête en grand, et on soulignera cet anniversaire majeur avec une programmation riche, dont voici les grandes lignes.

Les festivités débuteront le samedi 21 septembre, 50 ans jour pour jour après le concert inaugural de l'OSM. On fera les choses avec faste, avec des spectacles d'envergure dans chacune des six salles du complexe.

À la Salle Wildrid-Pelletier, on applaudira l'Opéra de Montréal et Lakmé, de Léo Delibes, une production inspirée de Bollywood racontant l'histoire d'un amour interdit entre une prêtresse brahmane et un officier anglais. À la Maison symphonique, Kent Nagano et l'OSM offriront, au début d'un programme consacré à Mozart et Bruckner, Le cœur battant de la ville, une œuvre du jeune compositeur québécois Nicolas Gilbert, rappel du concert inaugural de 1963. Au Théâtre Jean-Duceppe, on aura droit à une représentation de La Vénus au vison, mettant en vedette Patrice Robitaille et Hélène Bourgeois-Leclerc, dans une mise en scène de Michel Poirier. À la Cinquième salle, alors que le Festival international de la littérature (FIL) battra son plein, Gilles Vigneault livrera son conte Léo et les presqu'îles en compagnie de sa fille Jessica, de Pascale Bussières, de Claude Gauthier, de Pierre Flynn et d'Édith Butler. Au Studio-théâtre, la Société pour l'avancement de la chanson d'expression française (SACEF) proposera un tour de chant survolant les 50 dernières années de la musique québécoise, avec trois interprètes et un pianiste. Enfin, au Théâtre Maisonneuve, cinq compagnies de danse importantes de la province (Compagnie Marie Chouinard, Les Grands Ballets Canadiens de Montréal, Les Ballets Jazz de Montréal, O Vertigo et le Groupe Rubberdance) se réuniront dans un concept intitulé Maisonneuve danse, un collage d'extraits des plus récentes créations de ces troupes.

Des activités pour tous

Le public sera invité à se joindre aux célébrations les 27, 28 et 29 septembre, alors qu'une multitude d'activités ont été organisées. Le vendredi, en avant-midi, les tout-petits pourront assister à une représentation de Pierre et le loup, au Piano Nobile. Le samedi, il y en aura pour tous les goûts à l'occasion d'une visite de la Salle Wilfrid-Pelletier; animations, conférences, performances et attractions pour les enfants se déploieront aux quatre coins de l'espace, dans une mise en scène de Gaétan Paré. Ailleurs dans la Place des Arts, l'Orchestre métropolitain s'adonnera à une répétition publique au Salon urbain, les Révélations Radio-Canada 2013-2014 (Vincent Lauzer, le trio Jérôme Beaulieu et Mamselle) se produiront à l'Espace culturel Georges-Émile-Lapalme, et David Fleury et Philippe Brach, gagnants du dernier concours Ma Première Place des Arts, ouvriront aussi leurs répétitions aux Montréalais.

Le dimanche 29 septembre, l'animateur Mario Tessier et la danseuse et chorégraphe Chantal Dauphinais mèneront Le grand bal du dimanche, à l'extérieur, sur l'Esplanade. Des centaines de participants danseront alors le Continental, sous la direction d'Éric Kayat et ses musiciens.

Dans la semaine précédant ce week-end festif, du 23 au 26 septembre, sur l'heure du dîner, les étudiants de quatre institutions culturelles de la métropole présenteront leur savoir-faire : l'École nationale de théâtre du Canada, l'École nationale de cirque, l'École nationale de l'humour et l'École supérieure de ballet contemporain.

Colloque et exposition

Mise sur pied par le Comité des Jeunes Mécènes de la Fondation de la Place des Arts, la quatrième édition de la Rentrée nocturne se tiendra cette fois sous le thème 1963, année de fondation de la PdA. L'événement-bénéfice tracera la rencontre entre deux époques, celles de la révolution culturelle et de la tradition. DJ et performances artistiques audacieuses seront au rendez-vous, le vendredi 20 septembre, au Salon urbain.

Pour les curieux, la Place des Arts, l'Université du Québec à Montréal et la Grande bibliothèque s'uniront sous la bannière d'un colloque portant sur le rôle et le mandat de la PdA dans notre paysage culturel. De quelle façon la Place des Arts a-t-elle reconfiguré le tissu urbain du centre-ville de Montréal ? Comment sa programmation a nourri la vie artistique de la métropole? Quels sont les défis qui l'attendront dans l'avenir? On répondra à toutes ces questions et bien plus, les 7 et 8 novembre, à la Cinquième salle.

Depuis le 9 septembre, l'Espace culturel Georges-Émile-Lapalme, temporairement rebaptisé l'Espace du 50e, est l'hôte de l'exposition La Place des Arts : hier, aujourd'hui et demain. Images, textes, artefacts et projections vidéo nous font plonger dans l'histoire de ce lieu mythique, ses événements et ses personnages marquants, à travers des archives rarement ou jamais exhibées. Les visiteurs sont aussi conviés à écrire un poème pour formuler un souhait à l'égard de cet endroit-phare de la ville. Ces textes seront partagés sur les médias sociaux, mais seront dévoilés officiellement dans 50 ans, lorsqu'on célébrera les 100 ans de la PdA. L'exposition est complétée par une œuvre numérique inspirée d'affiches de spectacles et d'entrevues avec des monstres sacrés tels Dominique Michel, Margie Gillis, Oliver Jones, Dany Laferrière, Yvon Deschamps et Sugar Sammy, diffusée sur la mosaïque d'écrans de l'Espace culturel. À voir, jusqu'au 28 octobre.

Dans les prochains mois, d'autres rendez-vous incontournables viendront pimenter cette année de commémorations. À la fin octobre, le 35e Gala de l'Adisq récompensera les artistes et artisans de la chanson d'ici, entre les murs de la Salle Wilfrid-Pelletier. Le Cirque Éloize, debout depuis 20 ans, investira le Théâtre Maisonneuve avec sa plus récente offrande, Cirkopolis, en novembre. On ne voudra pas non plus rater les 50 ans de Casse-Noisette dans le temps des fêtes.

Pour plus de détails sur la programmation complète du 50e anniversaire de la Place des Arts, on consulte le www.placedesarts.com

INOLTRE SU HUFFPOST

La rentrée culturelle (Automne 2013)