NOUVELLES

Un virus décime les dauphins sur la côte est américaine

12/09/2013 02:43 EDT | Actualisé 11/11/2013 05:12 EST

Les autorités américaines enquêtent actuellement sur une augmentation alarmante de mortalité de dauphins sur la côte est. Depuis le mois de juillet, près de 450 dauphins ont été retrouvés morts sur les plages de l'Atlantique. C'est un virus semblable à celui de la rougeole chez l'humain qui serait responsable de l'épizootie.

Quelque 230 dauphins morts ont été trouvés en Virginie depuis le début juillet. Près de 450 l'ont été sur toute la côte est américaine, du New Jersey à la Caroline du Nord.

« Les nécropsies révèlent des lésions pulmonaires et cutanées inhabituelles », explique Susan Barco, coordonnatrice à la recherche au Centre de science marine de la Virginie.

Les mammifères semblent aussi avoir souffert d'infections secondaires diverses.

Les analyses réalisées depuis quelques semaines confirment le scénario appréhendé : le morbillivirus est à l'œuvre. Un virus semblable à la rougeole chez l'humain, mais mortel pour certains dauphins, sans qu'on sache précisément pourquoi.

Le morbillivirus a déjà frappé en 1987 sur la côte est américaine, tuant près de 750 dauphins en 10 mois. Cette année, au rythme où la maladie se propage, le bilan risque d'être beaucoup plus lourd, au point où les experts craignent l'impact qu'elle risque d'avoir sur le troupeau.

Les grands dauphins étant des sentinelles de l'environnement, leur état de santé est révélateur de celui des écosystèmes marins. La communauté scientifique croit que cette épizootie cache un problème environnemental sérieux.

Des taux élevés de composés toxiques persistants ont été trouvés dans les dauphins. Les chercheurs ont notamment trouvé des biphényles polychlorés (BPC), qui affaiblissent le système immunitaire des mammifères marins et les rendent plus vulnérables à la maladie. La piste de la contamination environnementale sera donc fouillée plus à fond par le comité d'experts chargé de faire la lumière sur la mortalité massive de dauphins.

D'après le reportage de France Beaudoin

PLUS:rc