NOUVELLES

Rogers Communications recrute le grand patron de Vodafone pour prendre ses rênes

12/09/2013 09:19 EDT | Actualisé 12/11/2013 05:12 EST

MONTRÉAL - Le chef de la direction du groupe britannique Vodafone a été désigné président et chef de la direction de la société torontoise Rogers Communications (TSX:RCI.B), dont il compte prendre les rênes juste avant les enchères du spectre qui verront les entreprises du secteur canadien des télécommunications rivaliser pour les ondes devant leur permettre d'étendre la portée de leurs réseaux.

Guy Laurence, âgé de 52 ans, deviendra en décembre le plus haut dirigeant de Rogers, l'une des plus importantes sociétés de télécommunications du Canada et son premier fournisseur de services sans fil en importance, avec quelque 10 millions de clients.

M. Laurence succédera à Nadir Mohamed, qui avait précédemment annoncé qu'il quitterait la direction de l'entreprise de services sans fil, de câblodistribution et de médias.

«M. Laurence est un cadre chevronné et expérimenté qui a continuellement produit des résultats marqués en ce qui a trait aux finances et à l'exploitation au sein de marchés hautement complexes et concurrentiels», a affirmé le président du conseil de Rogers Communications, Alan Horn, par voie de communiqué.

Le prochain dirigeant de Rogers oeuvre dans le domaine des télécommunications, de la télévision payante et des médias à l'échelle internationale depuis 30 ans. En 2000, il a rejoint Vodafone où il a occupé des postes de haute direction toujours plus importants, dont celui de chef de la direction de Vodafone aux Pays-Bas, en 2005, avant de devenir trois ans plus tard chef de la direction de Vodafone au Royaume-Uni.

M. Laurence devra faire croître le secteur des services sans fil et améliorer le service à la clientèle de Rogers, a estimé l'analyste Dvai Ghose, de Cannacord Genuity, faisant remarquer que l'entreprise avait perdu beaucoup d'abonnés et de revenus au profit de Bell (TSX:BCE) et Telus (TSX:T) ces dernières années.

Il devra également réduire les coûts du secteur de la câblodistribution de Rogers, a ajouté M. Ghose.

De son côté, Guy Laurence a qualifié Rogers de «société emblématique et respectée».

«L'éventail unique de produits et services sans fil, de câble et de médias de Rogers offre une plateforme inégalée à la société pour proposer des services novateurs aux Canadiens, a-t-il ajouté. J'ai l'intention de poursuivre sur les bases solides établies par Nadir (Mohamed) afin de faire concurrence dans ce marché.»

M. Mohamed prendra sa retraite lorsque M. Laurence deviendra chef de la direction de Rogers. Tous deux travailleront de concert avec l'équipe de haute direction pour assurer la transition.

Vodafone est un important fournisseur de services sans fil comptant des activités et des investissements dans de nombreux pays à travers le monde.

À la Bourse de Toronto, jeudi, les actions de Rogers Communications ont clôturé à 42,95 $, en baisse de 50 cents par rapport à leur précédent cours de clôture.

PLUS:pc