NOUVELLES

Les Bears sont plus préoccupés par le jeu aérien des Vikings que par Peterson

12/09/2013 12:07 EDT | Actualisé 12/11/2013 05:12 EST

LAKE FOREST, États-Unis - Les Bears de Chicago souhaitent améliorer leur pression sur le quart-arrière alors qu'ils se préparent à affronter les Vikings du Minnesota. Mais ils ne doivent pas oublier qu'ils feront aussi face à un certain Adrian Peterson, le meilleur demi offensif de la NFL.

Une semaine après n'avoir obtenu qu'un sac contre le quart des Bengals de Cincinnati Andy Dalton, les joueurs de ligne défensive des Bears ont réalisé qu'ils devront trouver une façon d'appliquer davantage de pression sur le quart des Vikings Christian ponder lors de leur match de dimanche. Et ce, même si Peterson est capable de prendre complètement contrôle d'une rencontre, comme il l'a fait dans la victoire de 21-14 des siens contre les Bears en décembre dernier, au Metrodome.

«À l'avant, je n'ai pas trouvé que nous avions joué un fort match et c'est un de nos objectifs, a indiqué l'ailier défensif Corey Wootton. Personnellement, je dois être meilleur quand vient le temps de charger le quart-arrière. Je ne trouve pas qu'on a suffisamment dérangé Dalton, alors on travaille là-dessus.»

Les Bears ont réussi 44 sacs la saison passée — leur plus haut total depuis 2001 — et les attentes sont élévées cette saison. L'entraîneur-chef, Marc Trestman, na' pas mâché ses mots quand est venu le temps d'analyser la pression appliquée après sa première victoire dans la NFL.

«On doit appliquer plus de pression quand on charge à quatre joueurs», a-t-il dit.

Dalton a complété 26 de ses 33 passes pour 282 verges et deux touchés, deux interceptions et un coefficient d'efficacité de 97,2. Le seul sac des Bears a été obtenu par Shea McClellin au quatrième quart, tandis que Charles Tillman a réussi les deux interceptions.

Dalton a mené trois séries fructueuses sur plus de 80 verges et les Bengals ont converti 64 pour cent de leurs troisièmes jeux. Trestman lie les problèmes en couverture de passe à la pression appliquée sur le quart.

«Je crois que le plus important quand vous allez en couverture homme à homme, c'est que vous devez être en mesure de mettre de la pression à quatre ou cinq et nous ne l'avons pas fait dimanche. Ça a rendu les choses plus difficiles. Vous ne pouvez pas assurer une bonne couverture sans une bonne pression et nous n'avons pas appliqué la pression que nous sommes capables d'appliquer. Je crois qu'on devra faire un meilleur boulot cette semaine.»

Faisant face à Peterson, les Bears estiment quand même qu'ils devront mettre de la pression sur Ponder. Les Lions de Detroit l'ont fait la semaine dernière et ils ont réussi trois sacs et trois interceptions dans un gain de 34-24.

«Je pense qu'à titre de joueur de ligne défensive, vous voulez absolument arrêté le jeu au sol, a déclaré Wootton. Mais la pression sur le quart, c'est ce pourquoi cette défensive est reconnue. C'est certain que nous devons arrêter la course et nous assurer de ne pas laisser d'espace, mais de charger le quart a un impact sur le match. Ça peut même changer le match.»

PLUS:pc