NOUVELLES

La sonde Voyager 1 devient le premier engin spatial à quitter le système solaire

12/09/2013 07:32 EDT | Actualisé 12/11/2013 05:12 EST

LOS ANGELES, États-Unis - Voyager 1 a franchi une nouvelle frontière, devenant le premier engin spatial de l'histoire à quitter le système solaire, a annoncé jeudi la NASA.

Trente-six ans après avoir quitté la Terre pour explorer les planètes les plus éloignées du système, Voyager 1 se trouve maintenant à plus de 18,51 milliards de kilomètres du Soleil. La sonde, qui carbure au plutonium, navigue actuellement dans l'espace interstellaire, soit le vide qui sépare les étoiles, a expliqué l'agence spatiale américaine.

En fait, Voyager 1 est sortie du système solaire il y a plus d'un an, a indiqué la NASA. Mais comme il n'y a pas de frontière claire dans l'espace, ce n'est que récemment que les scientifiques de l'agence ont pu recueillir suffisamment de preuves pour révéler que la sonde avait finalement échappé au champ magnétique solaire.

Malgré le scepticisme de certains spécialistes, la NASA a célébré la nouvelle jeudi avec une conférence de presse accompagnée de la musique de «Star Trek». Le chef de la mission, Ed Stone, a déclaré que l'agence avait remporté son pari et que l'engin spatial s'aventurait maintenant dans «les mers cosmiques qui se trouvent entre les étoiles».

Même si Voyager 1 a traversé la frontière du système solaire tel que la plupart des gens le connaissent, il lui faudra encore des centaines, voire des milliers d'années, pour dépasser les derniers astres glacés qui le constituent.

La sonde étudiera dorénavant les phénomènes propres à cette région de l'univers jamais explorée auparavant, qui est remplie de débris d'anciennes étoiles, et transmettra les données recueillies à la Terre. Elle transporte aussi un disque contenant des salutations en plusieurs langues, des chansons et des photos, au cas où elle croiserait une forme de vie intelligente.

L'odyssée de Voyager 1 a commencé en 1977, en même temps que celle de sa soeur jumelle, Voyager 2. Après avoir pris des photos époustouflantes de la grande tache rouge de Jupiter et des anneaux de Saturne, Voyager 2 s'est attardée sur Uranus et Neptune. Pendant ce temps, Voyager 1 a utilisé le champ gravitationnel de Saturne pour se propulser au-delà de Pluton.

PLUS:pc