NOUVELLES

Syrie : le contrôle des armes chimiques, une idée de John Kerry?

11/09/2013 08:21 EDT | Actualisé 11/11/2013 05:12 EST

Dans son éditorial de mercredi matin, la journaliste libanaise Scarlett Haddad à L'Orient Le Jour cite une source diplomatique libanaise selon laquelle la solution du contrôle des armes chimiques syriennes a été « concoctée au cours de l'entretien entre les présidents américains et russes en marge du sommet du G20 », pour organiser la désescalade.

Un texte d'Akli Aït Abdallah

La version officielle veut que ce soit John Kerry qui en ait lancé l'idée à Londres, idée reprise au vol par Serguei Lavrov.

Scarlett Haddad évoque la peur d'un conflit mondial en cas de frappes, incluant des tirs de missiles sur Israël et le ciblage particulier des intérêts américains dans la région. Même si la menace de frappes est toujours brandie, elle semble être devenue au mieux un argument de négociation, et non plus ce qu'elle était initialement, une réaction « punitive » a l'usage de l'arme chimique.

Obama compris, tout le monde trouve un peu son compte dans ce qu'on peut considérer comme un tournant. Tout le monde sauf l'opposition syrienne et ses soutiens directs (Turquie, Arabie saoudite) qui feront tout pour relancer la machine de guerre. Reste à voir comment. Leur première arme sera celle de la propagande, déjà omniprésente partout dans ce conflit.

Ceci dit, à l'intérieur des frontières syriennes, les combats se poursuivent, la liste des victimes s'allonge chaque jour.

PLUS:rc