NOUVELLES

Patrick Roy a hâte

11/09/2013 10:04 EDT | Actualisé 11/11/2013 05:12 EST

Patrick Roy s'est récemment arrêté dans une brûlerie du coin où un étranger l'a approché pour lui piquer un brin de jasette.

« Il m'a dit "Hey coach, comment ça va aujourd'hui?", a raconté Roy. J'ai répondu, Oh, ouais, c'est moi. »

Le gardien membre du Temple de la renommée du hockey espère implanter une passion viscérale aux joueurs de l'Avalanche du Colorado, comme la sienne lorsqu'il jouait. Si jamais l'entraîneur s'emporte un peu trop, eh bien, au moins il pourra compter sur son ex-coéquipier Joe Sakic, qui est en charge des opérations hockey au quotidien cette saison, pour le calmer.

Comme joueurs, Roy et Sakic ont mené l'Avalanche à deux conquêtes de la coupe Stanley.

Ils occupent désormais des postes de direction et ils tenteront de transformer cette concession qui a raté les séries éliminatoires au cours des trois dernières campagnes.

« Nous adopterons l'attitude de champions de la coupe Stanley, a assuré Roy mercredi, tandis que les joueurs se soumettaient aux examens médicaux. Quand je jouais ici, nous n'étions pas parfaits à chaque soir. Mais nous nous donnions une chance de l'emporter à chaque match. Quand tu comprends cela comme joueur, alors ton équipe devient très forte. »

Contrairement à l'époque où Roy portait le chandail de l'Avalanche, sa formation a perdu de son lustre ces dernières années. À un point tel d'ailleurs qu'elle a obtenu le deuxième choix de la séance de repêchage en 2011 (le capitaine Gabriel Landeskog) et le premier de l'encan de juin dernier (l'attaquant Nathan MacKinnon).

La confiance de l'Avalanche est donc un peu ébranlée dernièrement.

« Nous avons appris à perdre, a mentionné l'attaquant Matt Duchene, nous devons maintenant apprendre à gagner. »

C'est ici que Roy entre en scène. « Je suis ici pour gagner, a-t-il martelé. Ce n'est pas une question d'orgueil. Quand je jouais à Denver, nous mettions tous notre ego de côté, et je mettrai mon ego de côté ici aussi. Peut-être que je serai frustré certains soirs, mais je vais essayer de respirer et de garder le contrôle. »


PLUS:rc