NOUVELLES

Le TSX reste stable au terme d'une journée peu agitée sur le front économique

11/09/2013 06:15 EDT | Actualisé 11/11/2013 05:12 EST

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé mercredi essentiellement au même point que la veille, les inquiétudes entourant la situation en Syrie s'étant apaisées tandis qu'il n'y avait pas grand nouvelle au calendrier économique.

L'indice composé S&P/TSX s'est tiré hors du territoire négatif en toute fin de séance pour engranger un léger gain de 0,97 point et terminer avec 12 825,42 points.

Le dollar canadien s'est pour sa part apprécié de 0,31 cent US à 96,95 cents US.

Les marchés financiers se sont quelque peu calmés après que le président américain Barack Obama eut adopté, lors d'une annonce télévisée mardi soir, un ton moins belliqueux au sujet d'éventuelles frappes militaires contre la Syrie, en représailles pour un attentat au gaz sarin présumé commis le mois dernier contre la population syrienne. Le nombre de victime dans l'attentat du 21 août perpétré dans une banlieue de Damas serait de 1429, selon les États-Unis.

La Syrie a accepté mardi une proposition de la Russie qui prévoit qu'elle cède ses armes chimiques à des responsables internationaux en vue de leur destruction future, ce qui a grandement rassuré les observateurs qui s'inquiètent notamment des possibles répercussions régionales que pourraient avoir des frappes américaines.

L'incertitude géopolitique, particulièrement lorsqu'elle est liée à la région du Moyen-Orient, n'entraîne généralement pas beaucoup de prise de risque dans la communauté des investisseurs.

Les principaux indices boursiers américains ont clôturé sur une note mitigée. La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a enregistré un solide gain de 135,54 points, à 15 326,60 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a grimpé de 5,14 points à 1689,13 points. L'indice composé du Nasdaq a quant à lui rendu 4,01 points.

Environ la moitié des secteurs du parquet torontois ont terminé la journée sur de légères pertes. LE groupe des télécommunications a affiché la plus importante, soit 0,57 pour cent. Le titre de Bell Aliant (TSX:BA) y a notamment retraité de 49 cents à 25,96 $.

Le secteur des technologies de l'information a réalisé le deuxième plus grand recul, soit 0,51 pour cent, entre autres à cause de la chute de plus de cinq pour cent de l'action de BlackBerry (TSX:BB), laquelle a cédé 59 cents à 10,74 $. Le titre du fabricant de téléphones intelligents s'est fait turbulent ces dernières semaines, compte tenu de certaines rumeurs entourant le processus de mise en vente qu'il a annoncé le mois dernier.

Entre-temps, le groupe des actions de consommation de base a engrangé le meilleur gain, soit 0,64 pour cent, stimulé par les résultats trimestriels du détaillant Dollarama (TSX:DOL). Ce dernier a surpassé les attentes des analystes au deuxième trimestre, même si ses marges ont légèrement souffert de son expansion. L'action de Dollarama a bondi de 5,20 $, soit sept pour cent, pour clôturer à 79,30 $.

Les cours des matières premières sont restés essentiellement stables. Le prix du lingot d'or a reculé de 20 cents US à 1363,80 $ US l'once à la Bourse des matières premières de New York, tandis que le cours du cuivre est resté inchangé à 3,26 $ US la livre. Le prix du pétrole brut a gagné 17 cents US à 107,56 $ US le baril.

PLUS:pc