NOUVELLES

JO: Thomas Bach veut changer la façon dont les villes poseront leur candidature

11/09/2013 01:21 EDT | Actualisé 11/11/2013 05:12 EST

BUENOS AIRES, Argentine - Le nouveau président du Comité international olympique (CIO), l'Allemand Thomas Bach, a indiqué qu'il désirait apporter des changements au processus de mises en candidature pour les prochains Jeux olympiques et de faire du développement durable une priorité.

Dans ce qui pourrait être interprété comme une référence au mécontentement qui sévit au Brésil en raison des coûts sans cesse gonflés de l'organisation du Mondial de football 2014 et des JO 2016 de Rio de Janeiro, Bach a déclaré qu'il souhaite que les populations des potentielles villes hôtesses fassent «partie du processus de mise en candidature très tôt dans le processus», afin d'assurer «un grand appui et une plus grande participation».

Bach a ajouté que le système actuel demande «trop, trop tôt» et mène à une trop grande prévisibilité, plutôt que d'avoir une plus grande créativité.

«On aborde les villes candidates comme si nous étions dans le monde des affaires, avec un cahier de charges comme pour ouvrir une franchise, a-t-il dit. Tous les cahiers de mise en candidature sont remplis par les mêmes personnes et vous obtenez les mêmes réponses.

«J'aimerais tenter de changer cette mentalité, que les mises en candidature soient davantage des invitations. J'aimerais inviter les villes hôtesses potentielles à étudier comment les Jeux olympiques pourraient s'intégrer dans le développement à long terme de leur ville et de leur région (...) et comment ils pourraient contribuer au développement durable dans leur environnement.»

Samedi, Tokyo a été préférée à Madrid et Istanbul, en Turquie, pour organiser les Jeux d'été 2020. La candidature de Madrid a essuyé de nombreuses critiques alors que l'Espagne est aux prises avec une récession à double creux et un taux de chômage de 27 pour cent. Le gouvernement japonais s'est aussi questionné, se demandant s'il ne devait pas consacrer davantage d'énergie sur la crtise nucléaire de Fukushima plutôt que de dépenser des milliards sur les Olympiques.

Les Jeux d'hiver de 2014 de Sotchi, en Russie, coûteront plus de 50 milliards $ US, ce qui en fera les JO les plus coûteux de l'histoire.

PLUS:pc