NOUVELLES

Inexactitude de prix : amende de 5010 $ pour Provigo

11/09/2013 10:38 EDT | Actualisé 11/11/2013 05:12 EST

Provigo a dû verser une amende de 5010 $ pour avoir refusé de remettre gratuitement un article d'une valeur de moins de 10 $ à une cliente à la suite d'une erreur d'étiquetage de prix. L'infraction avait été commise en 2010 dans un magasin Maxi de la rue Jean-Talon Est, à Saint-Léonard, sur l'île de Montréal.

Au Québec, les commerçants ont l'obligation d'indiquer un prix sur tous les articles offerts à la vente. Un commerçant peut se prévaloir d'une exemption à cette obligation de marquer tous les biens, mais il doit alors se soumettre à d'autres obligations.

En tout temps, le consommateur doit pouvoir être en mesure de connaître le prix d'un produit, que ce soit par un système de lecteurs optiques reliés à une base de données, un prix identifié sur les tablettes, des étiquettes précisant une description et le format du bien.

Le commerçant doit également respecter une Politique d'exactitude des prix qui prévoit que le prix le plus bas prévaut et, qu'en cas d'erreur, le commerçant doit remettre gratuitement le bien s'il est de moins de 10 $ ou encore déduire 10 $ du prix affiché s'il vaut plus de 10 $

Provigo avait plaidé coupable à des accusations portées en vertu de la Loi sur la protection du consommateur.

Le porte-parole Jean Jacques Préaux de l'Office de la protection du consommateur assure que l'exactitude des prix est une responsabilité et un devoir de l'entreprise et selon lui, le consommateur ne devrait jamais hésiter à faire valoir ses droits.

La Presse Canadienne

PLUS:rc