NOUVELLES

Bishop's se défend

11/09/2013 07:27 EDT | Actualisé 11/11/2013 05:12 EST

La direction de l'Université Bishop's se défend après le dépôt d'une poursuite de 7,5 millions de dollars.

Un texte d'Antoine Deshaies

La poursuite, déposée par les avocats de la famille de Kevin Kwasny, reproche à l'institution d'être responsable des lésions permanentes au cerveau subies par le joueur manitobain lors d'un match de football en 2011.

La poursuite allègue que le joueur aurait été forcé de retourner au jeu, même s'il avait averti ses entraîneurs qu'il ne se sentait pas bien. De retour sur le terrain, il a reçu un autre choc à la tête qui a causé un hématome au cerveau.

« Nous avons beaucoup de compassion et nous sommes toujours attristés par cet événement deux ans plus tard, dit le vice-recteur de l'Université Bishop's, Michael Goldbloom. Je ne veux pas lancer de débat avec la famille, mais nous avons une politique très stricte pour protéger les joueurs. »

« Notre avons mené notre enquête avec nos entraîneurs et nos thérapeutes. C'est seulement à la mi-temps que nous avons noté l'état de santé de Kwasny et nous l'avons immédiatement envoyé à l'hôpital. »

La poursuite identifie notamment le coordonnateur à la défense, Ray Gagnon, comme étant celui qui a ordonné à Kwasny de retourner au jeu. Gagnon n'est plus à l'emploi des Gaiters depuis cet hiver.

Il est aujourd'hui entraîneur adjoint à l'Université York à Toronto.

« C'est impossible qu'on ait volontairement renvoyé un joueur le moindrement blessé sur le terrain », ajoute Michael Goldbloom.

Le nouvel entraîneur-chef des Gaiters, Kevin Mackey, abonde dans le même sens.

« On a toujours été sensibles et prudents avec nos joueurs. Oui, on veut gagner, mais pas au prix de la santé des joueurs. De leur côté, les joueurs doivent le dire haut et fort quand ils sont blessés. »

Questionné sur le sujet, le quart-arrière de l'équipe, Jordan Heather, était visiblement mal à l'aise.

« Notre équipe médicale est compétente. J'ai déjà souffert d'une commotion cérébrale et ils ont bien pris soin de moi. »

Même si l'Université Bishop's n'a pas de faculté de médecine, les Gaiters assurent qu'un médecin est toujours présent lors des matchs pour encadrer l'équipe.

L'Université a 40 jours pour répondre à la poursuite déposée devant la cour à Winnipeg.

NB: Dans le vidéo ci-dessous, on peut entendre dans l'ordre les réactions de:

  1. Michael Goldbloom, vice-recteur, Université Bishop's
  2. Kevin Mackey, entraîneur-chef, Gaiters de Bishop's
  3. David Lessard, entraîneur-chef, Vert & Or de l'Université de Sherbrooke
  4. Alain Webster, vice-recteur, Université de Sherbrooke

PLUS:rc