NOUVELLES

À son dernier départ Fernandez nargue les Braves, donne un gain aux Marlins

11/09/2013 10:15 EDT | Actualisé 11/11/2013 05:12 EST

MIAMI - À son dernier départ de la saison, la recrue des Marlins de Miami Jose Fernandez a lancé pendant sept manches, a cogné sa première longue balle en carrière et a nargué les joueurs dans l'abri des Braves d'Atlanta, vidant alors les deux bancs ainsi que les enclos.

Après avoir complété sa soirée de travail passablement occupée, Fernandez a lentement quitté le monticule, soulevant sa casquette tandis que la foule lui offrait une ovation debout. Deux releveurs ont complété le travail, et les Marlins ont surpris les puissants Braves 5-2.

Il s'agissait du dernier match de l'expressif lanceur de 21 ans parce qu'il a excédé la limite de 170 manches lancées établie par les Marlins. Fernandez, le favori pour remporter le titre de recrue de l'année, a terminé sa saison avec une fiche de 12-6 et une moyenne de points mérités de 2,16 — la deuxième meilleure des Ligues majeures derrière celle de Clayton Kershaw, des Dodgers de Los Angeles.

Fernandez a frappé un circuit en sixième manche, et après avoir lentement contourné les sentiers il a échangé quelques mots avec le receveur des Braves Brian McCann, ce qui a forcé les joueurs à quitter leur abri. Ils ont échangé quelques poussées, mais aucun coup de poing n'a été porté et personne n'a été expulsé.

Les choses s'étaient envenimées en début de sixième, lorsque Fernandez a jeté un long regard au banc des Braves tandis qu'il quittait la butte. Il a ensuite agité ses bras en rentrant dans son abri. On ignore ce qui l'a échaudé, mais à ce moment les Marlins menaient 4-1.

Le seul point des Braves aux dépens de Fernandez s'est produit lorsque Evan Gattis a étiré les bras sur son premier lancer de la sixième manche.

Giancarlo Stanton a riposté avec sa 20e longue balle, et a terminé la soirée avec trois points produits.

Mike Minor (13-7) a encaissé la défaite, après avoir distribué cinq points — dont quatre mérités — sur 11 coups sûrs en six manches au monticule.

PLUS:pc