NOUVELLES

Le ballon stratosphérique reste au sol en raison de la météo à Timmins

10/09/2013 05:56 EDT | Actualisé 10/11/2013 05:12 EST

LONGUEUIL, Qc - Des conditions météorologiques défavorables ont empêché l'envol d'un premier ballon stratosphérique, prévu dans la nuit de lundi à mardi à Timmins, en Ontario, dans le cadre d'un programme franco-canadien.

Le feu vert avait été donné pour un lancement à minuit par l'Agence spatiale canadienne (ASC) et l'Agence spatiale française (Centre national d'études spatiales, ou CNES).

Le ballon est toutefois resté au sol en raison de la météo et aucune nouvelle date de lancement n'a encore été annoncée.

Une fois lancé, le ballon s'envolera entre 25 et 32 km d'altitude et volera de quatre à dix heures avant d'atterrir, dans un rayon d'environ 500 km du site de lancement.

Si le vent souffle vers l'Est, le ballon pourrait atterrir près de Rouyn-Noranda, Amos ou Val d'Or.

S'il souffle vers l'Ouest, il pourrait atterrir près de Wawa, Kapuskasing, Chapleau ou Sudbury.

De tels ballons devraient procurer aux chercheurs canadiens une nouvelle plateforme pour faire progresser les sciences spatiales.

Leur coût est jusqu'à 40 fois moins cher que celui d'un satellite ou d'un lanceur.

Ces ballons peuvent évoluer entre 12 et 45 km d'altitude, une zone qui est trop basse pour les satellites, trop haute pour les avions et qui est franchie trop rapidement par les fusées.

PLUS:pc