NOUVELLES

La mort d'un protestataire provoque de nouvelles manifestations en Turquie

10/09/2013 03:29 EDT | Actualisé 10/11/2013 05:12 EST

ISTANBUL - Des centaines de manifestants se sont battus avec des policiers, mardi, dans le sud de la Turquie, quelques heures après les funérailles d'un protestataire qui aurait été tué par les forces de l'ordre.

Des manifestations se sont également déroulées dans d'autres villes turques, dont Ankara et Istanbul, où les policiers ont utilisé du gaz lacrymogène pour disperser les contestataires qui leur lançaient des projectiles.

Selon les témoignages rapportés par les médias turcs, Ahmet Atakan a rendu l'âme mardi après avoir été frappé par une grenade de gaz lacrymogène lancée par la police alors qu'il participait à un rassemblement à Antakya lundi soir.

Dans une déclaration publiée mardi, les autorités ont toutefois affirmé que le jeune homme de 22 ans avait fait une chute et que son décès n'avait rien à voir avec l'intervention policière.

La mort d'Ahmet Atakan a donné lieu à de nouveaux appels au soulèvement après le calme relatif ayant suivi la vague de manifestations qui a secoué le pays au début de l'été.

En juin, le démantèlement par la police d'un camp de protestation visant à empêcher le redéveloppement d'un parc à Istanbul avait entraîné la tenue de plusieurs rassemblements qui avaient fini par se transformer en mouvement de contestation national contre le style de plus en plus autoritaire du premier ministre Recep Tayyip Erdogan.

PLUS:pc