NOUVELLES

Des souhaits pour les Nouvelles-Casernes

10/09/2013 12:21 EDT | Actualisé 10/11/2013 05:12 EST

Le comité de citoyens du Vieux-Québec fait ses suggestions pour la vocation des Nouvelles-Casernes dans le Vieux-Québec, qui seront consolidées et remises aux normes.

Québec a annoncé en août un investissement de 20 millions de dollars sur 6 ans pour les travaux visant la mise en valeur et le maintien des Nouvelles-Casernes dans le Vieux-Québec.

Pour le président du comité de citoyens du Vieux-Québec, Jean Rousseau, il est essentiel de rénover les lieux qui devraient servir à mettre en valeur l'histoire de la présence française dans le Vieux-Québec.

Jean Rousseau souhaiterait y voir une sorte de musée interactif. « Pour les écoles primaires, secondaires, ce pourrait être un lieu d'expérimentation, de découverte en lien avec l'archéologie, avec tout le patrimoine français qu'il y a pu avoir à cette époque. On pourrait également envisager par exemple la notion de patrimoine touristique, c'est-à-dire inviter les gens à découvrir à pied les fortifications. Lorsqu'on sait qu'un touriste qui reste à Québec une journée supplémentaire est un touriste qui dépense davantage, alors ça peut être des choses intéressantes », fait-il valoir.

Il ajoute que puisque le bâtiment est situé à proximité de l'Hôtel-Dieu de Québec, une partie pourrait être dédiée à des cliniques de consultation externe, si les projets d'agrandissement de l'Hôtel-Dieu vont de l'avant dans le Vieux-Québec.

Certains passants du secteur interrogés mardi matin ont pour leur part dit souhaiter l'établissement de logements sociaux ou de chambres pour retraités ayant de faibles revenus ou encore l'aménagement d'un hôtel.

Rappelons que la Commission de la capitale nationale est chargée de revaloriser cet édifice patrimonial de 160 mètres de long à l'angle de la côte du Palais et de la rue des Remparts. Les lieux ont été laissés à l'abandon depuis plus de 50 ans. Des parties du bâtiment sont instables, selon la CCN. Les murs extérieurs, les portes, les fenêtres et la toiture ne sont plus étanches.

Un architecte a été mandaté par la Commission de la capitale nationale pour tenter de trouver une nouvelle vocation au site. Il devrait procéder sous peu à un appel de propositions du public.

PLUS:rc