NOUVELLES

Les Alouettes s'inclinent 37-30 contre les Argonauts de Toronto

08/09/2013 04:24 EDT | Actualisé 09/11/2013 05:12 EST
PC

BROSSARD, Qc - À 23-8 au troisième quart, ils étaient plusieurs, parmi les 23 911 spectateurs qui ont composé la plus imposante foule de la saison au stade Percival-Molson, à croire que la victoire était dans la poche. C'est à ce moment-là que Zach Collaros, le quart no 1 des Argos depuis que Ricky Ray est blessé, s'est mis en marche.

Une poussée de trois touchés au troisième quart, couronnée par un autre majeur qui a rompu une égalité de 30-30 avec moins de deux minutes à jouer, a permis aux Argonauts de Toronto de s'imposer 37-30 contre les Alouettes de Montréal, dimanche, dans un match où le premier rang dans la section Est était à l'enjeu.

Au lieu de se hisser à égalité en tête avec les Argos, les Alouettes se sont retrouvés troisièmes avec une fiche de 4-6, derrière les Argos (6-4) et les Tiger-Cats de Hamilton (5-5), qui l'ont emporté samedi soir.

«Tu ne veux pas perdre tes matchs à domicile, a noté l'entraîneur-chef et d.g. Jim Popp, dont l'équipe a maintenant une fiche de 2-4 à Montréal, et s'apprête à disputer ses deux prochains matchs à l'étranger. Nous nous sommes compliqués la tâche. Notre capacité d'exécution des jeux doit être meilleure, et nous devons réussir à achever l'adversaire. Ce que nous n'avons pas fait aujourd'hui.»

N'eut été de son effondrement au troisième quart, la défensive montréalaise aurait pu se targuer d'une autre performance étincelante. Geoff Tisdale a notamment ramené un échappé provoqué par John Bowman sur 47 verges pour le touché, en plus de réaliser une interception dans sa zone de but. Bowman et Mike Edem ont chacun réussi deux sacs du quart.

«Nous avons été misérables au troisième quart, a commenté Bowman, qui a maintenant 66 sacs en carrière avec les Alouettes, bon pour une égalité au premier rang avec Anwar Stewart dans l'histoire du club. Nous avons été incapables d'appliquer de la pression avec constance comme nous l'avons fait en première demie. Ils se sont ajustés en insérant un joueur de ligne supplémentaire, et nous avons fait ce que nous avons pu dans le contexte.»

Les unités spéciales des Oiseaux ont quant à elles préparé le touché au sol d'une verge de Tanner Marsh en provoquant un revirement sur un botté de dégagement des Argonauts, gracieuseté de Bear Woods et Ed Gainey.

Malgré son touché au sol et une passe de touché à Duron Carter, Marsh (13-en-28, 225 verges) a connu un premier match de moins de 300 verges en trois sorties jusqu'ici. Le remplaçant d'Anthony Calvillo a été victime de trois interceptions, dont une a été ramenée par Kiante Tripp pour le touché.

«J'ai été mauvais, a commenté Marsh. C'est un match qu'il aurait fallu gagner, mais j'ai commis trop d'erreurs. Nous avons eu des occasions de les sortir du match, mais nous n'en avons pas profité. C'est frustrant parce que notre défensive a fait de l'excellent boulot.»

Sean Whyte a réussi trois placements, de 23, 32 et 40 verges.

Collaros (30-en-43, 336 verges) a été menotté jusqu'à ce qu'il marque un touché au sol au troisième quart. Le quart des Argos a ensuite réussi des passes de touché à John Chiles et Dontrelle Inman.

Le botteur de précision des Argos Noel Prefontaine a réussi des placements de 19 et 36 verges. Il a raté deux tentatives de plus de 40 verges et une de 29 verges, se contentant d'autant de simples. Il a ajouté un simple sur un botté de dégagement.

Un match en deux temps

C'était déjà 7-1 pour les siens quand Marsh s'est amené sur le terrain, gracieuseté de la défensive des Alouettes, qui a inscrit le seul touché de la première demie sur l'échappé de Chiles et appliqué assez de pression sur Prefontaine pour le forcer à rater sa première tentative de placement du jour.

Marsh a initialement assez bien varié ses jeux pour permettre à Whyte de réussir des placements sans trop forcer et tenir les Argos à distance. C'était 13-2 au début du deuxième quart.

Marsh a baissé de régime le reste de la demie, mais l'attaque des Argos n'a guère fait mieux en ne retirant que trois points de ses deux incursions en zone payante, Tisdale réussissant notamment son interception dans la zone des buts. Montréal menait 16-5 à la pause.

Peu après un placement de Prefontaine au troisième quart, Woods s'est rendu jusqu'au botteur des Argos et a provoqué l'échappé, que Gainey a ramené sur 33 verges jusqu'à la porte des buts. Marsh est venu marquer le touché.

Ironiquement, ce jeu a sonné l'éveil chez les hommes de Scott Milanovich, qui se sont retrouvés avec une avance de 28-23 en fin de troisième quart grâce à trois majeurs de suite.

Collaros a d'abord fait avancer les siens de 68 verges en trois jeux, séquence qu'il a complétée en courant sur une distance de 21 verges pour le touché. Tripp a ensuite ramené sur 54 verges pour le majeur une tentative de passe de Marsh, au moment où celui-ci était plaqué par Jermaine Gabriel. Une tentative de converti de deux points ratée a laissé Toronto à 23-21, mais la passe de touché de 54 verges de Collaros à Chiles a donné l'avance aux Torontois pour la première fois, 28-23.

Avance que les locaux ont repris grâce à la passe de touché de 45 verges de Marsh à Carter, et vu être effacée à la suite de deux simples de Prefontaine. Le relais de cinq verges de Collaros à Inman a donné l'avance 37-30 aux Argos à 13:43 du quatrième quart. La tentative d'égalisation des Oiseaux s'est terminée par une interception dans la zone des buts lors d'un troisième essai et plus de 10 verges à franchir depuis la ligne de 15.