NOUVELLES

Vendre des bâtiments excédentaires pour éponger le déficit de la CSDM?

09/09/2013 04:52 EDT | Actualisé 08/11/2013 05:12 EST
Radio-Canada

Alors que plusieurs écoles ont un besoin urgent de rénovation, la Commission scolaire de Montréal (CSDM) dispose d'une centaine de bâtiments et terrains excédentaires d'une valeur foncière de plus de 500 millions de dollars, selon une compilation effectuée par Radio-Canada.

La CSDM a formé un groupe de travail afin d'élaborer un plan sur l'avenir de ces bâtiments, qui ne servent plus d'écoles, afin de voir s'il n'y aurait pas là une façon de résorber une partie de son déficit de 37 millions de dollars.

Cependant, la CSDM ne peut vendre ses bâtiments sans l'assentiment du ministère de l'Éducation. Et le fruit de la vente ne pourrait servir qu'à réduire le déficit de la commission scolaire.


Consultez la carte des bâtiments excédentaires de la CSDM sur une plus grande carte

Soixante-deux de ces immeubles qui ne servent plus d'école abritent divers organismes. Un total de 160 locataires profitent ainsi souvent de loyers avantageux.

Si les immeubles sont vendus, les locataires pourraient devoir déménager. Certains d'entre eux, comme le Comité logement de La Petite-Patrie et le Mouvement Action-Chômage de Montréal (MAC), ont plutôt fait une offre d'achat à la CSDM pour un bâtiment évalué à plus d'un million de dollars par la Ville de Montréal.

Avec les informations d'Anne-Louise Despatie