DIVERTISSEMENT

Une jeune fille: Catherine Martin, au TIFF, comme d'habitude...

09/09/2013 09:28 EDT | Actualisé 09/11/2013 05:12 EST
Courtoisie

Première mondiale à Toronto pour Catherine Martin (Trois temps après la mort d’Anna, L’esprit des lieux), un festival qui accueille ses films depuis 20 ans. Le public du TIFF fait partie du grand nombre de festivaliers à travers le monde à apprécier le rythme si propre aux films de Martin.

Oui, le TIFF propose son lot de films rutilants et les tapis rouges qui les accompagnent, mais offre assurément de la place pour un cinéma comme le sien. « Chaque fois, je suis étonnée de la qualité d’écoute des gens. Et ça a été la même chose cette année. J’ai vraiment senti que le film les avait remués, ils ont vu le film que je voulais faire, ils se sont abandonnés dans ce rythme. Ils sont restés après la projection pour la discussion. J’ai vu des visages lumineux, et on m’a posé des questions fort intéressantes, profondes. »

L’idée d’Une jeune fille est née très rapidement. « J’avais fait un documentaire sur des gens qui vivent sur des fermes en Gaspésie et ça faisait longtemps que j’avais envie de raconter leur vie, mais en fiction. Les personnages, que j’aime mieux appeler des êtres, sont venus se manifester très très fort en moi. J’ai écrit le synopsis de cinq pages en quelques heures. Le film a pris cinq ans, mais ça, c’est toujours comme ça! », ajoute Catherine Martin de son ton rieur.

Deux êtres, donc. Chantal, à peu près 15 ans, qui a le projet de quitter le foyer familial dès qu’elle le pourra. Lorsque ce jour arrive, elle prend un autobus en direction de la Gaspésie, à la recherche d’un lieu photographié par sa mère il y a bien longtemps. La jeune fugueuse sera recueillie par Serge, un fermier taciturne (Sébastien Ricard). Pour eux, les mots sortent en nombre limité. Entre eux naîtra une complicité qui les dépasse. Une jeune fille se déroule près de Gaspé, un lieu important pour la jeune adolescente du film. « C’est une rencontre avec la nature, pour elle. Elle va voir la possibilité de l’apaisement sur cette terre. Elle va comprendre qu’elle est faite pour ce lieu. Et ça fait changement de montrer une jeune fille de la ville qui découvre la nature, et non l’inverse. »

Ariane Legault (L’affaire Dumont, Apparences) parvient à habiter cette jeune fille secrète de façon impressionnante. « C’est une jeune comédienne qui a un jeu extrêmement subtil. Cette retenue du personnage, elle l’a naturellement. À propos de Sébastien Ricard, la réalisatrice souligne le caractère engagé du chanteur-acteur : « il s’est engagé dans le projet très tôt dans le processus et ne m’a jamais abandonné. Et il a vu le film récemment et je sais qu’il sera très engagé dans le reste de la vie du film. »

Une jeune fille, de Catherine Martin, prendra l’affiche au Québec le 4 octobre. Pour voir la bande-annonce, cliquez ici.

INOLTRE SU HUFFPOST

Ils étaient au TIFF 2013