NOUVELLES

Une dernière chance de se faire valoir

09/09/2013 02:07 EDT | Actualisé 08/11/2013 05:12 EST

L'attente peut maintenant commencer pour les 40 espoirs du Canadien invités cette semaine au camp des recrues.

Les espoirs de l'organisation ont participé lundi au dernier des trois matchs intra-équipe, remporté 8-1 par les Rouges du gardien Zachary Fucale.

Il s'agissait donc de la dernière chance pour les jeunes de convaincre la direction du Tricolore de les inviter au camp des vétérans. Un relationniste de l'équipe a indiqué que la liste des invités devrait être dévoilée lundi en fin d'après-midi.

« Marc Bergevin nous avait dit que les gars qui seront au camp l'auront mérité, a expliqué Fucale, de loin le meilleur gardien de la fin de semaine. C'était la dernière fois qu'on embarquait, je voulais jouer le meilleur match possible et je pense que ça s'est bien passé. »

Un autre qui n'a pas mal paru est Tim Bozon. Le choix de 3e tour du CH en 2012 voulait toutefois faire plus que remplir le filet pendant les rencontres intra-équipe.

« Je pense que ça a bien été. Mon objectif était de montrer que j'ai de bonnes habitudes de travail, a expliqué le fils de l'ancien joueur Philippe Bozon. L'organisation connaît mon niveau d'habiletés. Je me suis plus concentré sur mes habitudes de travail, il y a des rumeurs qui circulent comme quoi je suis paresseux. Je voulais montrer que je peux mériter ma place et travailler fort. »

Crisp, vedette inattendue

Auteur des deux premiers buts des Rouges, le Suédois Erik Nystrom (6e tour, 2012) semblait destiné au titre de première étoile du match. C'était avant que Connor Crisp inscrive un tour du chapeau.

Aucun des buts n'aurait passé aux jeux de la semaine si le match avait été diffusé à la télévision. Mais il s'agissait de buts typiques d'un joueur robuste comme Crisp.

« C'est formidable, s'est-il exclamé. Quand tu es agressif en échec-avant, ces choses-là vont arriver. Mes trois buts ont été marqués à cinq pieds du filet. 90% de mes buts, je les marque comme ça. »

Crisp est ce choix un peu surprenant que le Tricolore a fait au dernier repêchage, au 3e tour (71e au total). Surprenant, parce qu'il n'apparaissait pas dans le top 210 des espoirs nord-américains de la Centrale de recrutement de la LNH. C'est qu'il a été ignoré en 2012, sa première année d'admissibilité, après avoir été limité à six rencontres en 2011-2012 en raison d'une blessure à une épaule.

Crisp était à ce point sceptique d'être repêché qu'il n'a pas daigné se rendre au New Jersey le 30 juin dernier.

« J'étais dans la cour d'un ami pour une fête. Je ne voulais pas rester à la maison à regarder la télévision et voir les noms défiler.

« Mon agent m'a texté pour me féliciter. J'ai dit aux gars : on devrait peut-être rentrer et allumer la télévision! J'ai vu mon nom à la télévision, c'est là que j'ai commencé à avoir des frissons. »

Auteur de 36 points et 139 minutes de pénalité en 63 matchs avec les Otters d'Erie la saison dernière, Crisp ne pourra pas reprendre son rôle de garde du corps du prometteur Connor McDavid. Les Otters l'ont en effet échangé aux Wolves de Sudbury la semaine dernière.

Crisp espère maintenant que son tour du chapeau l'aidera à convaincre Bergevin de le garder un peu plus longtemps à Montréal avant de le renvoyer à Sudbury, dans la Ligue junior de l'Ontario.

« On verra, a répondu le colosse de 1,91 m et 103 kg (6 pi 3 et 226 lb). J'ai tout donné, j'espère qu'ils ont aimé ce que j'ai fait et qu'ils voudront en voir plus. »

PLUS:rc