NOUVELLES

Un tableau perdu de Van Gogh retrouvé dans un grenier norvégien

09/09/2013 09:55 EDT | Actualisé 09/11/2013 05:12 EST

AMSTERDAM, Pays-Bas - Le musée Van Gogh affirme avoir retrouvé un tableau perdu de Vincent Van Gogh qui a passé des années dans un grenier de la Norvège après avoir été mépris pour une reproduction.

Il s'agit du premier canevas pleine grandeur du maître hollandais découvert depuis 1928.

Le tableau «Coucher de soleil à Montmajour» montre un paysage composé de chênes, de buissons et d'un ciel, peints avec les épais coups de pinceaux typiques de Van Gogh.

Grâce à une lettre que le peintre avait envoyée à son frère Theo et dans laquelle il décrit avec précision la toile peinte la veille, il est possible d'identifier la date exacte à laquelle elle a été réalisée: le 4 juillet 1888.

Il a écrit que la toile avait été peinte sur une lande rocheuse «où poussent des chênes noueux».

Les experts du musée affirment que la toile a été authentifiée grâce aux lettres de Van Gogh, au style et au matériel utilisé.

Lors de la cérémonie de dévoilement, le directeur du musée, Axel Rueger, a décrit la découverte comme une expérience que l'on ne vit qu'une fois dans une vie.

«C'est une toile magnifique réalisée pendant ce que plusieurs perçoivent comme le sommet de sa carrière artistique, sa période à Arles, dans le sud de la France, a-t-il dit. Durant la même période, il a peint des toiles telles que 'Les Tournesols', 'La Maison jaune' et 'La Chambre à Arles'.»

Le musée affirme que la toile appartient à un collectionneur privé norvégien. Elle sera exposée au musée dès le 24 septembre.

Les détails de la découverte n'ont pas été dévoilés. Cependant, le musée rapporte que la toile est restée dans le grenier d'une famille de la Norvège durant des années, après qu'on ait dit à l'homme qu'elle n'était pas authentique.

M. Rueger admet que le musée a également rejeté la toile dans les années 1990, en partie parce qu'elle n'était pas signée. Mais une nouvelle enquête qui a duré deux ans et des techniques récentes d'analyse chimique des pigments ont convaincu les experts.

PLUS:pc