NOUVELLES

Oléoduc Keystone XL : le ministre Oliver à Washington pour la cinquième fois

09/09/2013 12:38 EDT | Actualisé 09/11/2013 05:12 EST

Le ministre fédéral des Ressources naturelles, Joe Oliver, effectue lundi une cinquième visite à Washington pour plaider en faveur du projet de pipeline Keystone XL et des relations étroites entre le Canada et les États-Unis en matière d'énergie.

Pour la première fois, M. Oliver rencontre en personne le secrétaire d'État à l'Énergie, Ernest Moniz. Jusqu'à présent, ils avaient communiqué seulement par téléphone.

Le ministre fédéral, qui parlera également aux médias, compte souligner que le Canada est un fournisseur d'énergie responsable et fiable pour les États-Unis.

« Le partenariat énergétique entre nos deux pays est le plus important et le plus sécuritaire au monde. Renforcer notre collaboration bilatérale en matière d'énergie favorisera les emplois, la gérance de l'environnement et la sécurité énergétique pour l'Amérique du Nord », a expliqué Joe Oliver en répondant à des journalistes dimanche.

L'approbation du projet de pipeline Keystone XL ne relève pas du secrétariat d'État à l'énergie, toutefois ce secrétariat peut donner son point de vue.

La semaine dernière, Radio-Canada a rapporté que le premier ministre Stephen Harper a envoyé, à la fin août, une lettre au président Barack Obama au sujet de ce projet.

M. Harper a promis d'accepter les cibles proposées par les États-Unis pour réduire les gaz à effet de serre et de travailler de concert avec le président américain pour donner les garanties nécessaires à l'approbation de l'oléoduc Keystone XL.

Les deux personnalités politiques se sont rencontrées en marge du Sommet du G20 à Saint-Pétersbourg, en Russie, vendredi. Le contenu de leur échange a cependant été occulté par les préoccupations de Barack Obama sur la crise en Syrie.

PLUS:rc