POLITIQUE

Sur la voie de la sécurité ferroviaire à La Malbaie (VIDÉO)

09/09/2013 09:51 EDT | Actualisé 09/11/2013 05:12 EST

Les gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et les premiers ministres de l'est du Canada ont discuté de sécurité ferroviaire lundi à La Malbaie lors de leur conférence annuelle.

Selon Pauline Marois, ceux-ci ont l'obligation de s'assurer que ne se répète pas une tragédie comme celle survenue à Lac-Mégantic le 6 juillet.

« Nos concitoyens s'attendent à ce que nous mettions tout en oeuvre pour éviter de tels drames. Lorsqu'ils surviennent malgré tout, nos concitoyens exigent avec raison que nous y répondions adéquatement », a-t-elle déclaré.

Les participants à la conférence ont ainsi discuté d'imposer un plus grand contrôle sur le contenu des véhicules transportant des matières dangereuses et ont dit vouloir faire pression sur leurs gouvernements respectifs, à Washington et Ottawa.

Mme Marois a aussi profité de l'occasion pour remercier les pompiers du Maine d'être venus rapidement à la rescousse de la population de Lac-Mégantic le jour de l'explosion du train de la compagnie américaine Montreal, Maine and Atlantic Railway.

Par ailleurs, les discussions doivent aussi porter en grande partie sur les défis énergétiques que posent les changements climatiques et sur les marchés qu'ouvre l'adaptation aux nouvelles énergies, particulièrement en transport.

Le gouvernement Marois compte d'ailleurs profiter de l'occasion pour tenter de vendre ses surplus d'électricité aux États de la Nouvelle-Angleterre, qui seraient intéressés, selon le PDG d'Hydro-Québec, Thierry Vandal, par la prévisibilité et le coût de notre hydroélectricité.

« Il y a de la place bien sûr sur les marchés pour l'éolien et pour le solaire, mais il y a un intérêt renouvelé, qui s'est beaucoup manifesté ces derniers mois pour la grande hydro », a affirmé M. Vandal.

Il y a de l'intérêt pour l'électricité québécoise. Il ne manque plus qu'un système adéquat, selon le PDG d'Hydro-Québec, pour acheminer l'électricité vers les États-Unis.

INOLTRE SU HUFFPOST

Le meilleur et le pire du gouvernement Marois