NOUVELLES

La société BlackBerry aurait trouvé des acheteurs pour ses actifs

09/09/2013 05:42 EDT | Actualisé 09/11/2013 05:12 EST

TORONTO - Les actions de BlackBerry (TSX:BB) ont grimpé de six pour cent, lundi, alors que circulaient des informations non confirmées selon lesquelles le fabriquant de téléphones intelligents a trouvé des acheteurs pour ses actifs.

Le titre de l'entreprise de Waterloo, en Ontario, a clôturé en hausse de 67 cents, à 11,96 $, à la Bourse de Toronto, où 4,2 millions d'actions ont changé de mains, soit largement plus que la moyenne quotidienne de moins de 2,9 millions.

La poussée des actions de BlackBerry est survenue alors que court le bruit que le président du conseil de Fairfax Financial Holdings (TSX:FFH), Prem Watsa, soit impliqué dans une entente afin de tirer d'affaire l'entreprise.

Selon le Sunday Times, M. Watsa a obtenu un appui de plusieurs milliards de dollars de l'Office d'investissement du Régime de pensions du Canada (OIRPC). D'autres régimes de retraite canadiens devraient accorder leur soutien à l'homme d'affaires, a indiqué le journal, citant des sources du milieu bancaires non identifiées.

Un porte-parole de l'OIRPC contacté par La Presse Canadienne a refusé de faire quelque commentaire que ce se soit à ce sujet.

Fairfax est le plus important actionnaire de BlackBerry, avec une participation de 10 pour cent.

M. Watsa a quitté le conseil d'administration de BlackBerry en août, expliquant sa décision par la possibilité d'un conflit d'intérêts lorsque l'entreprise a fait savoir qu'elle envisageait de se mettre en vente, entre autres options.

La démission a donné lieu à des spéculations selon lesquelles M. Watsa, connu comme le Warren Buffett canadien, songeait à faire une offre pour BlackBerry.

PLUS:pc