NOUVELLES

Des violences intercommunautaires font au moins 31 morts en Inde

09/09/2013 06:39 EDT | Actualisé 09/11/2013 05:12 EST

MUZAFFARNAGAR, Inde - Les violences intercommunautaires qui ont déjà fait au moins 31 morts en Inde au cours des derniers jours menaçaient lundi de se propager à d'autres régions du nord du pays, en dépit du couvre-feu imposé par l'armée durant le week-end.

Plusieurs personnes sont portées disparues depuis que les violences ont éclaté samedi à Muzaffarnagar, dans l'État d'Uttar Pradesh.

Un responsable local a révélé que les soldats déployés dans la région pour maintenir la paix avaient reçu l'ordre de tirer à vue sur les émeutiers. Au moins 200 personnes avaient été arrêtées lundi soir.

La violence s'est malgré tout propagée pendant la nuit aux districts voisins de Shamli et de Meerut. Dans le village de Wazidpur, des dizaines d'émeutiers ont attaqué un groupe de soldats venus évacuer des résidants, dimanche soir. Les soldats ont ouvert le feu, mais personne n'a été touché.

La violence a débuté samedi soir, quand des milliers de fermiers hindous se sont rassemblés pour réclamer justice après le meurtre de trois jeunes hommes du village de Kawal, qui s'étaient apparemment interposés pour défendre une jeune femme victime d'une agression verbale. Certains des fermiers auraient tenus des propos antimusulmans.

Les affrontements entre hindous et musulmans ont éclaté plus tard en soirée. Certains émeutiers étaient munis d'armes à feu, d'épées et de couteaux. La violence était aussi alimentée par les rumeurs incendiaires transmises par téléphone portable ou sur les réseaux sociaux.

Des commerces et des écoles étaient fermées lundi à Muzaffarnagar, à 125 kilomètres au nord de New Delhi. Les soldats fouillent les résidences à la recherche d'armes. L'état d'urgence a été proclamé dans l'Uttar Pradesh.

Les violences intercommunautaires sont en progression à travers l'Inde et un ministre fédéral a prévenu que la tenue d'élections générales, l'an prochain, risquait d'exacerber les tensions.

PLUS:pc