NOUVELLES

Cinq pour cent des enfants américains souffrent d'obésité sévère

09/09/2013 04:21 EDT | Actualisé 09/11/2013 05:12 EST

MONTRÉAL - Cinq pour cent des enfants et des adolescents américains souffrent d'obésité sévère, affirme l'American Heart Association dans un communiqué scientifique mis en ligne lundi par le journal «Circulation».

L'auteur du communiqué, le docteur Aaron Kelly de la faculté de médecine de l'université du Minnesota, a expliqué que l'obésité sévère a des répercussions importantes sur la santé et qu'il s'agit d'un problème nettement plus grave pour les enfants que la simple obésité.

Il a ensuite ajouté que le taux d'obésité sévère est en hausse au moment où le taux d'obésité, lui, semble se stabiliser.

Les enfants atteints d'obésité sévère souffrent plus jeunes de diabète de type 2 et de maladies coronariennes comme l'hypertension artérielle, l'hypercholestérolémie et les signes précurseurs d'athérosclérose.

Les options de traitement pour ces enfants sont limitées, puisque les approches conventionnelles de lutte à l'embonpoint sont insuffisantes pour eux.

Le communiqué précise que les enfants âgés de plus de deux ans souffrent d'obésité sévère si leur indice de masse corporelle (IMC) est de 35 ou plus, ou s'il est supérieur d'au moins 20 pour cent au 95e centile pour leur sexe et leur âge. Un enfant qui se trouve dans le 95e centile est plus lourd que 95 pour cent des enfants du même sexe et du même âge.

Les enfants qui se trouvent au 95e centile de leur IMC sont considérés obèses, tandis que ceux qui se trouvent entre le 85e et le 95e centiles souffrent d'embonpoint.

Par exemple, une fillette de sept ans pesant 34 kilos et un adolescent de 13 ans pesant 73 kilos seraient considérés comme étant sévèrement obèses.

Le communiqué recommande d'étudier l'impact et l'innocuité de la chirurgie bariatrique chez les enfants; de se pencher sur l'efficacité des interventions de modification des habitudes de vie; de financer des recherches portant sur le développement de meilleurs médicaments et produits médicaux; et de reconnaître que l'obésité sévère est une maladie chronique qui nécessite des soins à long terme.

PLUS:pc