NOUVELLES

Après avoir charmé l'Europe, Louise Archambault présente «Gabrielle» à Toronto

09/09/2013 03:07 EDT | Actualisé 09/11/2013 05:12 EST

TORONTO - La réalisatrice Louise Archambault admet que la communauté cinématographique du Québec peut sembler quelque peu incestueuse.

C'est que son film «Gabrielle», qui sera présenté au Festival du film de Toronto (TIFF), a été produit par la même équipe que celle derrière «Monsieur Lahzar» et «Incendies».

Mme Archambault, bien que très reconnaissante envers les producteurs qui lui ont laissé la liberté de faire le film à sa manière, exclut la possibilité que «Gabrielle» connaisse le même succès que les deux autres productions québécoises.

Néanmoins, elle est emballée par les réactions reçues jusqu'à maintenant. Elle a notamment reçu le prix du public au Festival du film de Locarno le mois dernier.

S'adressant aux médias à Toronto, Mme Archambault a reconnu être «fébrile» de présenter son film au Québec.

Elle a également parlé de sa relation avec le TIFF, qui a présenté son premier long-métrage, «Familia», et son court-métrage «Atomic Saké».

«Pour moi, c'est une très, très belle continuité, particulièrement parce que le festival est de plus en plus gros et peut-être moins accessible, parce qu'ils sont peut-être plus sélectifs», a-t-elle déclaré.

Son séjour à Toronto comprenait une soirée de célébration avec le réalisateur Denis Villeneuve, qui présentait deux films au TIFF, dont sa première production à Hollywood, «Prisoners».

«Denis est un très bon ami, a-t-elle confié. C'est mon voisin et ses enfants ont gardé les miens. Hier soir, nous étions ensemble et très heureux l'un pour l'autre.»

Elle a également levé son chapeau à la société de production montréalaise Microscope, pour avoir donné aux créateurs la liberté et les moyens de réaliser leurs ambitions.

PLUS:pc