NOUVELLES

Abercrombie & Fitch condamné pour avoir congédié une employée portant le hijab

09/09/2013 10:02 EDT | Actualisé 09/11/2013 05:12 EST

Le détaillant américain Abercrombie and Fitch a été condamné par un tribunal fédéral de San Francisco, en Californie, pour avoir mis à pied une employée âgée de 19 ans qui portait le foulard islamique.

La juge Yvonne Gonzalez Rogers a estimé lundi que l'entreprise avait violé les lois américaines contre la discrimination.

L'employée en question, Hani Khan, travaillait dans un magasin Hollister, une marque de vêtements américaine apparentée à la société Abercrombie & Fitch, dans la ville de San Mateo, en Californie. On lui avait permis de porter le foulard au travail lors de son embauche, mais l'employeur est revenu sur sa décision quatre mois plus tard, jugeant que l'employée ne respectait pas la politique vestimentaire de l'entreprise, ce qui risquait d'affecter les ventes.

Mme Khan a été congédiée après avoir refusé d'enlever son foulard.

La poursuite, intentée en 2011 contre la chaîne de vêtements par la Commission américaine d'équité en matière d'emploi (US Equal Employment Opportunity Commission), doit être entendue le 30 septembre par un jury, qui devra déterminer la peine.

L'avocat de Mme Khan a souligné qu'elle n'avait jamais fait l'objet de plainte concernant son travail.

Le Conseil des relations américano-islamiques (Concil on American-Islamic Relations), qui a soutenu Mme Khan dans son recours devant les tribunaux, a dit espérer que l'entreprise revoie ses politiques d'embauche et qu'elle clarifie sa position sur les accommodements religieux.

« Cette affaire montre que personne ne devrait avoir à choisir entre sa religion et son travail », a dit une porte-parole du bureau du Conseil à San Francisco, Zarah Billoo.

PLUS:rc