NOUVELLES

Sebastian Vettel remporte le Grand Prix d'Italie devant Alonso et Webber

08/09/2013 11:28 EDT | Actualisé 08/11/2013 05:12 EST

MONZA, Italie - Sebastian Vettel a surmonté un début de course peu évident pour remporter le Grand Prix d'Italie de Formule Un, dimanche, prenant ainsi une bonne avance au classement général sur Fernando Alonso de Ferrari, qui a fini deuxième.

Partant de la pole, Vettel a bloqué ses freins au premier virage, avec la Ferrari de Felipe Massa à ses trousses, mais l'Allemand a fini par consolider sa priorité pour terminer 5,4 secondes devant Alonso et 6,3 secondes devant Mark Webber, son coéquipier chez Red Bull.

«Je suis très fier, a dit Vettel, qui a gagné trois des quatre dernières courses. Nous avons eu des ennuis avec la boîte de vitesse à la fin, mais je m'en suis bien tiré parce que j'avais une bonne avance. C'est une victoire fantastique.»

Monza est la piste 'maison' des amateurs de Ferrari, et Vettel a d'ailleurs entendu les huées à son arrivée sur le podium.

«Ça fait une différence ici quand le gagnant n'est pas en rouge, mais ça veut dire que vous avez bien fait et que vous les avez battus (Ferrari), a dit Vettel. Plus ils huent fort, mieux nous avons fait. Mais je ne blâme pas leurs supporters, c'est dans leurs gènes. Ils adorent Ferrari.»

Avec sept courses à disputer, il semble de plus en plus probable que Vettel ira chercher un quatrième championnat de suite, à moins d'une drastique baisse de régime ou d'un fort regain de vitesse de Ferrari.

«L'écart est grand avec peu de courses à faire, et en ce moment nous ne sommes pas assez rapides pour gagner deux courses d'affilée, a dit Alonso. Nous allons devoir être chanceux et espérer que Sebastian ne finisse pas toutes les courses.»

Vettel obtenait une troisième victoire en carrière à Monza, une sixième cette saison et une 32e en carrière. Au classement général, il a maintenant 53 points point d'avance sur Alonso et 81 sur Lewis Hamilton.

Le dernier pilote à avoir triomphé à Monza en partant d'ailleurs que de la pole a été Rubens Barrichello en 2009, après avoir parti cinquième, et Alonso n'a jamais laissé croire qu'il en ferait autant en partant de la même position, dimanche.

Massa a fini quatrième devant les Allemands Nico Hulkenberg, qui a inscrit le meilleur résultat de la saison pour Sauber, et Nico Rosberg, au volant de sa Mercedes.

Il y a eu un peu de pluie environ une heure avant le départ, mais le soleil était revenu quand la course s'est amorcée.

Hamilton, qui partait de la 12e place après son pire résultat en qualifications depuis mai 2012, n'a pu faire mieux qu'une neuvième position.

«Ç'a été un week-end de cauchemar pour moi», a t-il résumé.

PLUS:pc