NOUVELLES

Marc Girouard joue 74 et termine le Championnat de Montréal sur une bonne note

08/09/2013 05:17 EDT | Actualisé 08/11/2013 05:12 EST

SAINTE-JULIE, Qc - Sans connaître une ronde remarquable, Marc Girouard est néanmoins parvenu à atteindre l'objectif qu'il s'était fixé, c'est-à-dire de s'amuser à l'occasion de la ronde finale du Championnat de Montréal.

Il a remis une carte de 74 (plus-2), dimanche, en route vers un score cumulatif de 233 (plus-17). Le Québécois a ainsi complété les trois rondes de cette étape du circuit des Champions seul en 78e position, après avoir joué 78 et 81 plus tôt dans le tournoi.

«Ce n'était toutefois pas une grande ronde. J'ai joué un petit peu mieux, mais les erreurs, elles étaient encore là, a dit Girouard. Elles étaient peut-être moins graves — il y a eu quelques bogueys, des normales —, mais c'est sûr que c'est mieux de jouer 74 que de jouer 81. Dans un championnat comme celui-ci, dans des conditions semblables, je croyais encore que je pouvais faire une bonne partie.

«C'est autour des verts que j'ai été erratique, a-t-il ajouté. Quand tu es mauvais autour du vert, ça met de la pression sur ton coup d'approche, sur ton coup de départ. Donc c'est sûr que c'est une facette qui m'a laissé tomber cette semaine. Il va falloir améliorer mon jeu sur les verts, et mes coups d'approche.»

L'Américain Danny Edwards — son partenaire de jeu dimanche — et le Sud-Africain Fulton Allem ont été les seuls golfeurs à compléter la compétition derrière lui.

Contrairement aux deux premières rondes, les choses ont bien commencé pour le golfeur natif de Saint-Sauveur. Girouard, qui s'est élancé sur le 10e tertre de départ, a réussi cinq normales consécutives avant de commettre un boguey au 15e vert, une normale-4 très étroite de 427 verges. Loin de se laisser abattre, il a rebondi avec un oiselet — qui l'a ramené à la normale pour la journée — au 17e, une autre normale-3. Il était donc toujours à plus-15 au virage.

Au premier trou, son 10e de la journée, après avoir expédié son coup de départ dans les arbres à la droite de l'allée, le Québécois s'est repris en effectuant un spectaculaire coup d'approche courbé d'environ 100 verges qui a frôlé la cime d'un arbre avant de terminer sa course à une dizaine de pieds de la coupe. Il a toutefois raté son coup roulé et a dû se contenter d'une autre normale.

Le golfeur de 51 ans a connu une baisse de régime en fin de parcours, commettant des bogueys sur trois des quatre derniers. Il a toutefois conclu sa ronde sur une bonne note avec un oiselet au 18e vert, sous l'oeil attentif de quelques membres du club de golf Le Diamant.

«Malgré tout, j'ai eu du plaisir à être ici cette semaine, a conclu Girouard. Si je n'en avais pas, je ne viendrais pas. (...) Aujourd'hui, c'était mieux. Est-ce que c'était grandiose? Loin de là. Est-ce qu'un petit coup d'approche réussi ici ou un petit coup roulé réussi là aurait pu me procurer une ronde de 70? Oui, mais avec des 'si' on va à Paris, et avec des 'ça' on reste là.»

Girouard a néanmoins chauffé Jim Rutledge, de Victoria, en C.-B., qui a connu sa part d'ennuis dimanche en bouclant le parcours en 79 coups. Il a terminé quatre coups devant le Québécois, à égalité en 74e position. Rod Spittle, de St. Catharine's, en Ontario, fut le meilleur golfeur canadien avec un score cumulatif de moins-1 (215).

«Je suis très satisfait de ma semaine, a commenté Spittle, qui est ennuyé par un rhume. Ce fut une autre journée très venteuse, et j'ai commis quelques erreurs sur le neuf d'aller avant de me reprendre sur le neuf de retour. Je suis donc satisfait de pouvoir compléter ce tournoi sous la normale.»

PLUS:pc