NOUVELLES

Le candidat de l'opposition à la mairie de Moscou est tout près du maire sortant

08/09/2013 08:18 EDT | Actualisé 08/11/2013 05:12 EST

MOSCOU - Deux sondages menés à la sortie des urnes pour la mairie de Moscou placent le chef de l'opposition Alexeï Navalny derrière le candidat sortant, qui reçoit l'appui du Kremlin, mais beaucoup plus près qu'il ne s'y attendait.

Cela pourrait également déterminer le futur de M. Navalny, qui risque une peine de cinq ans de prison après avoir été déclaré coupable de détournement dans un dossier qui pourrait avoir été en partie créé par le Kremlin pour l'écarter de la course.

Un fort appui pourrait le mener à voir sa peine écourtée, si le Kremlin considère que cela désamorcerait le mécontentement à son égard.

Les chiffres avancés par les firmes de sondage FOM et VTsIOM, qui sont toutes deux reconnues pour avoir l'habitude de favoriser les candidats du Kremlin, placent le candidat sortant Sergueï Sobianine en tête avec environ 53 pour cent des voix.

FOM a prédit que M. Navalny obtiendrait 29 pour cent, alors que VTsIOM lui a accordé 32 pour cent, ce qui est bien au-delà des prévisions, qui lui donnaient à peine 18 pour cent. Quatre autres candidats traînaient au bas des intentions de vote.

Il s'agit de la première élection dans la capitale depuis 2003, et la première depuis que le Kremlin a fait annuler un décret de Vladimir Poutine abolissant les élections directes pour les postes de maire de Moscou et d'autres leaders régionaux.

M. Navalny a été condamné à cinq ans de prison en juillet pour un cas de détournement de fonds que lui et ses supporters affirment être une punition pour avoir dévoilé la corruption à grande échelle. Il a quitté la salle d'audience menotté, mais le lendemain, les procureurs ont créé la surprise générale en réclamant qui soit libéré jusqu'à ce que la cause soit portée en appel.

PLUS:pc