NOUVELLES

Langer se forge une avance de 3 coups en tête du Championnat de Montréal

07/09/2013 01:49 EDT | Actualisé 07/11/2013 05:12 EST

SAINTE-JULIE, Qc - Bernhard Langer a dompté la pluie qui a brièvement balayé le club de golf de la Vallée du Richelieu, en début d'après-midi samedi, en route vers un pointage de 67 (moins-5) qui lui a permis de prendre les commandes du Championnat de Montréal par trois coups après deux rondes.

L'Allemand, qui a déjà engrangé deux victoires sur le circuit des Champions cette saison, est à moins-6 au cumulatif. Il a réussi la meilleure ronde de la journée, à égalité avec les Américains Kirk Triplett et Olin Browne.

«Mes coups de départ ont atteint l'allée aujourd'hui, ce qui me permet de contrôler la distance de mes fers, a mentionné Langer. C'est beaucoup plus facile de frapper son coup de l'allée que de l'herbe longue. J'ai bien joué sur les verts également. J'avais la bonne vitesse sur la majorité de mes coups roulés, alors je me suis donné plusieurs bonnes chances. J'ai parfois été malchanceux, mais en général je suis satisfait.»

Le gagnant de deux Tournois des Maîtres en carrière, qui occupe présentement le deuxième rang de la Coupe Charles-Schwab à 789 points de Kenny Perry, a sonné la charge en réussissant cinq oiselets, tout en évitant les bogueys samedi. Le Championnat de Montréal procurera 240 points de classement au vainqueur, et pourrait relancer la course au titre.

Un groupe de cinq golfeurs, duquel fait partie Perry, accuse trois coups de retard sur l'Allemand de 56 ans. L'Américain, qui a remporté deux tournois majeurs jusqu'ici cette saison, est à égalité avec les Américains Willie Wood (68) et Bill Glasson (68), le Suédois Anders Forsbrand (69) et le Taïwanais Chien Soon Lu (68). Perry s'est dit confiant de pouvoir l'emporter, surtout que ses deux triomphes cette saison se sont produits alors qu'il tirait de l'arrière par deux coups à l'aube de la ronde finale.

«Je crois que j'ai joué 63 ou 64 le dimanche pour l'emporter en chaque occasion, s'est rappelé le golfeur de 55 ans. Et je crois que s'il (Langer) joue la normale demain et que je me retrouve à moins-4, alors je remporterai le tournoi. En conséquence, il doit jouer une bonne ronde de golf, et je devrai en jouer une excellente. S'il joue une excellente ronde, alors personne ne pourra le rattraper. Ce sera son tournoi.»

Le dernier chapitre du Championnat de Montréal promet donc d'être passablement enlevant. Surtout que les conditions de jeu seront aussi difficiles dimanche.

«C'est très difficile sur le terrain. Des bourrasques de vent pourraient atteindre 50 kilomètres à l'heure demain (dimanche), a souligné Perry, qui a comparé les conditions à celles qui prévalent habituellement à l'Omnium des États-Unis. Ce sera très périlleux demain, et très difficile.»

Un point de vue qui est partagé par Langer, qui participe au tournoi pour la première fois de sa carrière.

«Même si le vent était calme, ce serait très difficile en raison des nouveaux verts. Ils sont très fermes et sont surélevés. Tu dois donc être très précis. Quand il y a du vent comme c'est le cas ici, ça rend les choses beaucoup plus complexes. (...) Même si les conditions sont favorables demain, tu devras néanmoins bien jouer parce que quelqu'un pourrait remettre une carte de moins-6 ou moins-7. Si elles sont difficiles, tu devras encore bien faire pour être à égalité avec la normale, ou à deux ou trois coups sous celle-ci.»

Au total, 16 golfeurs sont sous la normale pour le tournoi, dont Rocco Mediate, qui a triomphé la semaine dernière à la Classique Shaw Charity. L'Américain de 50 ans, une recrue sur le circuit, est à moins-1.

Pendant ce temps, l'avance de Dick Mast a fondu comme neige au soleil. Mast, le meneur à l'issue de la première ronde, a connu sa part d'ennuis et joué 75. Il est désormais à égalité avec la normale, en 17e position.

Le champion en titre du tournoi, Mark Calcavecchia, n'a pu orchestrer de remontée sur l'exigeant parcours Rouville. Il a réussi deux oiselets, contre deux bogueys, pour aboutir à plus-2 au total. L'Américain avait indiqué avant le Championnat de Montréal qu'il était ennuyé par une blessure récurrente aux côtes et au bas du dos.

Le Championnat de Montréal est une compétition du circuit des Champions de 54 trous, sans coupure, qui permettra au vainqueur d'empocher 240 000 $US. Il se terminera dimanche. Les départs se feront de nouveau de manière simultanée sur les premier et 10e tertres, à 10 minutes d'intervalle, à compter de 9h55.

PLUS:pc