NOUVELLES

Giants-Cowboys: un duel de choc est à prévoir au Texas dimanche soir

07/09/2013 09:27 EDT | Actualisé 07/11/2013 05:12 EST

ARLINGTON, États-Unis - Eli Manning n'a jamais perdu au joyau de 1,2 milliard $ des Cowboys, tandis que Tony Romo est invaincu en deux matches inauguraux contre les Giants. Dimanche soir, quelqu'un devra céder d'une façon ou d'une autre.

«Je pense qu'il ne faut pas trop s'arrêter là-dessus, a dit Manning au sujet de sa fiche de 4-0 au domicile des Cowboys. Il y a eu des matches serrés. Ce qui compte, c'est que nous voulons nous accrocher et nous donner une chance de l'emporter à la fin.»

Les Giants tentent de rebondir d'une saison de 9-7 sans match éliminatoire, après une saison 2011 couronnée par un triomphe au Super Bowl. Les Cowboys veulent se sortir du carcan des fiches de 8-8 sous la gouverne de Jason Garrett, en deux saisons. Le club texan montre toutefois un dossier de 6-0 lors de matches inauguraux contre les Giants.

«Il faudra avant tout s'assurer d'impliquer la foule dans le match, a dit Romo. Nos partisans ont été fabuleux, et nous avons besoin qu'ils le soient encore. Ils peuvent donner bien des misères aux équipes en visite.»

Les Cowboys sont passés à une ligne offensive à quatre joueurs après les ennuis en défense tard la saison dernière, quand des revers contre les Saints et les Redskins les ont privés d'une place en éliminatoires. On veut mettre en valeur les habiletés de l'ailier défensif DeMarcus Ware pour mettre de la pression sur les quarts, et aussi maximiser les contributions des secondeurs Sean Lee et Bruce Carter.

«Ça va être crucial de bien exécuter les jeux, de contenir DeMarcus Ware et de bien choisir les passes pour déjouer leurs demis de coin», a résumé Manning.

Les Giants ont libéré le secondeur Michael Boley et ont remplacé le plaqueur Chris Canty par Cullen Jenkins, après avoir fini au 31e rang en défense, la saison dernière. L'ailier défensif Jason Pierre-Paul a dû rater les matches préparatoires (opération au dos), et son cas est incertain pour dimanche. On s'attend par ailleurs à de meilleurs résultats qu'en 2012 dans le cas du demi de coin Corey Webster.

À l'attaque, DeMarco Murray des Cowboys voudra disputer une saison complète sans blessure, car on compte sur lui pour raviver le jeu au sol. L'an passé les Cowboys ont affiché, par match, la pire récolte moyenne par la course de leur histoire.

Chez les Giants le nouveau demi offensif numéro un est le choix de premier tour en 2012 David Wilson, dont le profil a été d'autant plus rehaussé avec la fracture de la jambe subie par Andre Brown, en match hors-concours. Les Giants ont remercié Ahmad Bradshaw, même s'il venait de connaître deux saisons de 1000 verges et plus en trois ans.

L'ailier espacé Victor Cruz, des Giants, a raté de l'action à cause d'une blessure au talon, mais on pense qu'il va jouer dimanche. Il a récolté 1000 verges aériennes ou plus au fil des trois dernières saisons; l'an dernier, il a dominé les siens et établi une marque personnelle avec 10 touchés.

«Mon talon se porte bien et ce qui m'importe maintenant est de retrouver le synchronisme avec Eli et de reprendre le rythme d'un match», a mentionné Cruz.

PLUS:pc