NOUVELLES

Fernando Alonso nie avoir insulté son équipe sur les ondes radio de Ferrari

07/09/2013 01:03 EDT | Actualisé 07/11/2013 05:12 EST

MONZA, Italie - Fernando Alonso et Ferrari ont encore une fois dû chercher à minimiser les rumeurs d'un froid entre eux, samedi, après que le pilote espagnol eut perdu son calme avec les dirigeants de l'équipe durant les qualifications du Grand Prix d'Italie.

On a entendu Alonso qualifier les membres de son équipe d'«idiots» sur les ondes radio durant son dernier tour de qualification, mais il a ensuite insisté pour dire qu'il les avait simplement appelés des «génies» avec sacarsme, utilisant le mot italien «genii» et non pas — comme on croyait avoir entendu — «scemi».

Alonso était en colère après avoir été incapable de profiter de l'effet d'aspiration de la voiture de son coéquipier Felipe Massa. Celui-ci était trop loin devant lui et Daniel Ricciardo (Toro Rosso) s'est retrouvé entre les deux voitures Ferrari.

Ricciardo a néanmoins laissé passer Alonso et Massa a laissé son coéquipier le rattraper afin qu'il puisse profiter de l'effet d'aspiration à son dernier tour. Alonso prendra le départ de la cinquième place, dimanche, un rang derrière Massa.

«J'ai remercié l'équipe et Felipe pour avoir ralenti, a indiqué Alonso. Ils n'ont pas diffusé le dernier message radio, quand j'ai remercié Felipe et l'équipe, ils ont diffusé le premier.

«Mais c'est correct, voilà 13 ans que je suis en F1, nous sommes samedi, et chaque samedi il y a des explications à donner sur le comment, le quand et le pourquoi, le championnat... C'est correct.»

Alonso, qui a un retard de 46 points sur Sebastian Vettel au classement des pilotes, connaît une saison difficile. Il a toutefois réaffirmé son dévouement à l'endroit de Ferrari, jeudi, niant les reportages qui avancent qu'il pourrait prendre une année sabbatique.

PLUS:pc