NOUVELLES

VIH : Steve Biron plaide coupable à 15 agressions sexuelles graves à Québec

06/09/2013 02:49 EDT | Actualisé 06/11/2013 05:12 EST
SRC

Un homme de 35 ans de Québec, porteur du VIH, a reconnu avoir eu des relations sexuelles non protégées avec 15 hommes. Steve Biron a plaidé coupable, vendredi matin, à 15 chefs d'agressions sexuelles graves, à une semaine du début de son procès.

En 2009 et 2010, Biron a eu des relations sexuelles avec des hommes rencontrés sur des sites web de rencontre pour homosexuels qu'il n'avait pas informés du fait qu'il était porteur du VIH. Il avait été arrêté en novembre 2010.

Steve Biron faisait également face à 15 chefs d'accusation de voies de fait graves qui ont été retirés, en échange de son plaidoyer de culpabilité sur les accusations plus graves.

En octobre 2012, la Cour suprême a statué qu'une personne séropositive ne commet pas un acte criminel en n'informant pas son partenaire sexuel de son état. Le plus haut tribunal du pays pose néanmoins deux conditions : qu'un condom soit utilisé et que la charge virale de la personne soit faible ou non détectable.

Deux critères qui n'ont pas été respectés dans le cas de Steve Biron. « Dans le cas des 15 plaignants, il n'y a pas eu utilisation d'un condom et, pendant une certaine période, sa charge virale n'était plus indétectable ou faible. Elle était plus élevée parce qu'il avait cessé de prendre sa médication pendant quelques semaines », explique la procureure de la Couronne, Me Rachel Gagnon.

Après trois ans de procédures judiciaires, le plaidoyer de culpabilité enregistré par Biron est un soulagement pour les victimes, dont certaines devaient témoigner lors du procès, qui n'aura finalement pas lieu.

Les conséquences de leur imprudence pèsent lourd pour plusieurs d'entre elles. « Le stress, les problèmes familiaux, j'ai eu une rupture amoureuse, j'ai été en arrêt de travail le temps des résultats », a raconté une des victimes à la sortie du tribunal.

« On se fait juger. Allez sur Internet, sur les magazines gais (les gens disent que) Biron n'a rien à voir là-dedans. J'ai été con, imbécile et irresponsable. Une des plus grandes séquelles que j'ai depuis ce temps-là, je n'ai pratiquement pas eu de relations sexuelles, j'ai un blocage », confie l'homme.

Une des 15 victimes a contracté le VIH, mais il est impossible de déterminer si c'est Steve Biron qui lui a transmis.

Steve Biron pourrait devoir purger une peine d'emprisonnement pour ses crimes. « Il a plaidé coupable à 15 chefs d'accusation d'agressions sexuelles mettant en danger la vie d'autrui, des accusations qui sont passibles, pour chacun des chefs, de l'emprisonnement à perpétuité, donc c'est certain qu'il encourt une peine d'emprisonnement », indique Me Gagnon.

Les représentations sur la peine à lui imposer se dérouleront les 30 et 31janvier 2014.

INOLTRE SU HUFFPOST

Six faits sur le VIH