NOUVELLES

Nigeria: l'armée tue 50 islamistes de Boko Haram dans un assaut de deux jours

06/09/2013 05:27 EDT | Actualisé 06/11/2013 05:12 EST

MAIDUGURI, Nigeria - L'armée du Nigeria a mené des attaques aériennes et au sol contre un camp d'insurgés islamistes pendant deux jours, tuant au moins 50 membres d'une secte, a déclaré vendredi un représentant militaire.

Le porte-parole de l'armée, le lieutenant-colonel Sagir Musa, a précisé que la nouvelle division de l'armée — mise sur pied pour combattre l'insurrection islamiste qui agite le nord-est du pays —, avait pris part à ce raid.

L'intervention survient alors que des résidants affirment que neuf personnes ont été tuées dans une attaque menée par des membres de la secte Boko Haram et survenue jeudi sur une route près du village de Bulabulin-Ngabura, à 50 kilomètres au nord de Maiduguri, le berceau de l'insurrection de la secte.

Un chauffeur de taxi, Musa Lado, a raconté avoir vu neuf cadavres le long de la route, dont un conseiller du gouvernement de l'État de Borno. Il a aussi affirmé que les assaillants avaient enlevé un homme, son épouse et ses deux enfants.

L'offensive de l'armée a eu lieu non loin du village de Bulabulin-Ngabura ainsi que dans celui de Gajiram, a précisé le lieutenant-colonel Musa, où 15 autres personnes ont péri dans une attaque qu'auraient mené des membres de la secte dans un marché local, mercredi.

Plus de 1700 personnes ont été tuées depuis 2010 en lien avec des attaques menées par des militants de Boko Haram.

PLUS:pc