Comment la méditation peut vous aider à arrêter de grignoter

Publication: Mis à jour:
BONBONS
Shutterstock

En dépit de nos bonnes volontés, il semblerait que nous soyons programmés pour apprécier les aliments riches en calories et dépourvus de tout intérêt nutritionnel. Un comportement paradoxal qui a incité des chercheurs de l'Université Swansea et de la ville de Londres à se pencher sur une stratégie efficace pour lutter contre le grignotage. Parue dans le journal britannique Health Psychology, l'étude présente les résultats d'une expérience dans laquelle les individus n'ont pas cédé à leurs tentations, à l'aide d'une technique de "pleine conscience".

Les participants recrutés pour réduire leur consommation de chocolat, ont été aléatoirement assignés dans un des trois groupes stratégiques: celui du "désamorçage" cognitif, celui de l'acceptation et enfin celui du contrôle. Équipes d'un carnet dans lequel ils doivent reporter le nombre de chocolats consommés pendant cinq jours, chacun des groupes avait des instructions précises, censées raisonner leurs stratégies anti-grignotages.

La méthode du "désamorçage" cognitif s'illustre par l'intention de changer la relation entre l'individu et ses envies : celui-ci doit se distancier d'elles, une technique souvent utilisée par des praticiens. Elle a été expliquée au premier groupe par le biais métaphorique du "conducteur de bus" : à chaque fois qu'une irrésistible envie de chocolat se présentait, ils devaient penser au fait que leurs objectifs personnels conduisaient un car dont les passagers étaient ces tentations. Une prise de contrôle de leur part était ainsi rendue quasiment impossible par la seule force de l'esprit.
Le groupe d'acceptation, quant à lui, venait à bout des envies en y cédant, plutôt qu'en faisant l'effort de les contrôler.
Enfin, ceux qui étaient sommés de se contrôler utilisaient une technique de relaxation impliquant la contraction et la décontraction de certains muscles.

Au vu des résultats, il en ressort clairement que la méthode du "désamorçage" est efficace : à 13 grammes contre 37, le nombre de chocolats mangés du premier groupe est significativement inférieur à celui du groupe censé se contrôler physiquement.

En somme, vous savez ce qu'il vous reste à faire : s'il n'est pas question de devenir esclave de ses envies, il n'est pas la peine non plus de lutter contre elles avec hargne. Identifier et accepter vos émotions pour mieux vous mettre en retrait est peut-être la meilleure des solutions dans la guerre contre le grignotage.

Pourquoi mangeons-nous trop?
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée
Les bienfaits de la méditation
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée