NOUVELLES

La Cour suprême du Chili affirme avoir fait preuve de négligence sous Pinochet

06/09/2013 10:00 EDT | Actualisé 06/11/2013 05:12 EST

SANTIAGO, Chili - La Cour suprême du Chili admet avoir fait preuve de négligence durant le règne du général Augusto Pinochet, de 1973 à 1990, qui a fait des centaines de morts.

Le président de la Cour suprême, Ruben Ballesteros, a reconnu vendredi que la cour avait commis «de sérieuses actions et omissions» à cette époque. La cour n'a pas présenté d'excuses.

Cette affirmation sans précédent survient quelques jours après que l'Association nationale des magistrats du Chili eut présenté des excuses publiques pour avoir échoué dans la prévention des abus durant le règne de Pinochet.

Le président Sebastian Pinera a également critiqué le système judiciaire chilien cette semaine, affirmant qu'il était complaisant à l'égard des crimes commis après que Pinochet eut pris le pouvoir le 11 septembre 1973, lors d'un coup d'État qui a destitué le président socialiste Salvador Allende. De nombreux événements marquant le 40e anniversaire de ce coup d'État sont prévus la semaine prochaine.

Le gouvernement du Chili estime à 3095 le nombre de morts sous Pinochet, dont 1200 ont été victimes de disparition forcée.

PLUS:pc