NOUVELLES

Réduction de services: le NPD obtient une rencontre avec le pdg de Via Rail

05/09/2013 11:20 EDT | Actualisé 05/11/2013 05:12 EST

OTTAWA - Le Nouveau Parti démocratique (NPD) vient d'obtenir une rencontre qui pourrait être déterminante pour la croisade qu'il mène contre les diminutions de services de Via Rail dans l'Est du Québec.

Le président et chef de la direction du transporteur ferroviaire, Marc Laliberté, a accepté de rencontrer les représentants du NPD au plus tard le 16 septembre.

Le porte-parole adjoint en matière de Transport, le député de Brossard-La Prairie, Hoang Mai, s'est réjoui de la nouvelle, lui qui s'était rendu aux bureaux de Via Rail, vendredi dernier, pour exiger une rencontre.

Le premier sujet qui sera abordé sera le rétablissement de la liaison entre Matapédia et Gaspé, assure-t-il.

M. Mai souhaite également offrir sa collaboration à M. Laliberté pour faire pression sur le gouvernement conservateur pour qu'il octroie les fonds nécessaires à l'entretien du réseau.

La porte-parole néodémocrate en matière de transport, Olivia Chow, ainsi que le député de Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Philip Toone, participeront également à la rencontre avec M. Laliberté.

Le 22 août dernier, Via Rail annonçait qu'elle suspendait les liaisons entre Matapédia, New Carlisle et Gaspé en raison de la corrosion des rails et du mauvais fonctionnement de la signalisation aux passages à niveau.

Un service d'autocar a pris le relais au cours des dernières semaines, mais il sera retiré à partir du 17 septembre.

Plusieurs fermetures de gares ont également été annoncées en juillet. À compter du 25 octobre, les gares de La Pocatière, Rivière-du-Loup, Trois-Pistoles, Mont-Joli, Bonaventure, Port-Daniel, Barachois et Grande-Rivière fermeront leurs portes.

Celles de Rimouski, New Richmond et Chandler demeureront ouvertes, mais sans personnel.

Le trio de députés reproche au gouvernement conservateur d’avoir coupé près de 290 millions $ chez VIA Rail, affectant ainsi les services aux citoyens.

PLUS:pc