NOUVELLES

Mosquée profanée: un important témoin recherché

05/09/2013 04:17 EDT | Actualisé 04/11/2013 05:12 EST
Radio-Canada.ca

Le service de police de Saguenay est à la recherche d'un témoin important qui pourrait lui permettre de retrouver l'auteur des actes de vandalisme perpétrés au cours de la fin de semaine à la mosquée de l'arrondissement de Chicoutimi.

Une substance qui semble être du sang de porc a été versée sur la façade de la mosquée de Saguenay, samedi. Une lettre contenant des propos haineux a aussi été laissée sur les lieux. Une autre lettre a été déposée à Radio-Canada.

Les policiers diffusent des images captées par la caméra de surveillance de l'immeuble de Radio-Canada, sur la rue des Saguenéens.


On y voit un homme âgé, portant des bermudas et un chandail foncés, laisser une enveloppe à l'entrée de l'édifice peu après 17 h. La lettre haineuse a été trouvée à l'intérieur de l'enveloppe.

Le porte-parole du service de police de Saguenay, Bruno Cormier, précise qu'il s'agit d'un témoin important, mais que l'homme n'est pas considéré comme un suspect pour le moment.

Autre lettre

Les policiers de Saguenay ont aussi entre les mains une deuxième lettre, possiblement écrite par l'individu qui aurait aspergé la mosquée.

L'homme, qui écrit avoir 70 ans, explique qu'il n'a pas voulu inciter les citoyens à prendre les armes. Il ajoute qu'à son avis, l'Islam prend trop de place et un débat s'impose.

En raison des vagues soulevées par cette affaire, l'enquête revêt un caractère particulier pour les policiers. « C'est la première fois que ce genre d'événement se produit sur notre territoire », précise Bruno Cormier.

Solidarité

Les événements de la fin de semaine entraînent aussi un mouvement de sympathie envers la communauté musulmane du Saguenay.

Un groupe de chrétiens engagés a réagi en créant la page Facebook Coexister au Saguenay, afin de « permettre aux personnes intéressées d'établir un dialogue interreligieux et de manifester leur désir de vivre en paix les uns avec les autres dans la région ».

L'un des responsables du groupe, Christian Bélanger, mentionne qu'il souhaite proposer des activités de rapprochement.

« C'est une base pour jeter les ponts entre les différentes confessions et communautés, ajoute M. Bélanger. Pour avoir un endroit pour dialoguer, se parler, échanger et aussi se supporter quand ce genre d'action contre une communauté arrive. »

Le député de Chicoutimi-Le Fjord choqué

Le député du Nouveau Parti démocratique (NPD), Dany Morin, dénonce vivement l'acte de vandalisme à la mosquée dont il se dit choqué.

Pour calmer les craintes soulevées par ce geste, il se rendra à la mosquée, vendredi, au moment de la prière. Il invite les élus, particulièrement le maire Jean Tremblay et le député de Chicoutimi Stéphane Bédard, à exprimer eux aussi leur appui.

La prière à la mosquée de l'arrondissement de Chicoutimi aura un caractère particulier, vendredi. La population du Saguenay est invitée à participer à un grand rassemblement fraternel à compter de midi.