NOUVELLES

L'équilibre budgétaire pour 2013-2014, assure le ministre Marceau

05/09/2013 03:42 EDT | Actualisé 04/11/2013 05:12 EST

Le déficit zéro au Québec sera atteint en 2013-2014, affirme le ministre des Finances de la province, Nicolas Marceau, qui soutient qu'il s'agit « d'un engagement ferme ».

Il corrige ainsi le tir à la suite de déclarations de la première ministre Pauline Marois concernant la révision possible de l'échéance pour l'atteinte de l'équilibre budgétaire.

À l'occasion d'une entrevue accordée à RDI Économie, jeudi, le ministre Marceau a déclaré en substance que les prévisions de croissance économique du gouvernement de Pauline Marois « tiennent la route ».

Nicolas Marceau dit comparer janvier à juillet 2013 à la même période en 2012 pour évaluer l'état du marché de l'emploi au Québec. La situation, envisagée dans cette perspective, le rassure, car il constate avoir 70 000 personnes de plus au travail dans la province. « Je pense que le deuxième semestre de 2013 sera meilleur que le premier », assure-t-il.

Pour le ministre des Finances, le Québec n'est pas « dans un monde d'austérité ».

La taxe santé : un enjeu qui est loin d'être résolu

Au sujet de la controversée taxe santé, le ministre Marceau a, en quelque sorte, ouvert la porte à sa possible abolition, tout en réitérant son intention de la maintenir. C'est que plus tôt, jeudi, le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, avait lancé un ultimatum à la première ministre Pauline Marois, l'exhortant à abolir la taxe santé. En marge du caucus de sa formation politique, à Trois-Rivières, François Legault a soutenu que son parti refusera d'appuyer le prochain budget du gouvernement péquiste, qui est minoritaire, si la taxe santé n'est pas retirée. En réaction aux propos du chef caquiste, Nicolas Marceau a affirmé que ladite taxe allait « probablement » demeurer.

Quant au Fonds des générations, dans lequel Québec a prévu d'injecter un milliard de dollars, il ne sera pas touché, de dire le ministre des Finances. 

PLUS:rc