NOUVELLES

Les Flames embauchent Brian Burke comme président des opérations hockey

05/09/2013 10:15 EDT | Actualisé 05/11/2013 05:12 EST

CALGARY - Les Flames de Calgary estiment que Brian Burke les aidera grandement dans leurs efforts de reconstruction.

L'organisation albertaine, qui n'a pas participé aux séries depuis quatre ans, a embauché le haut dirigeant de longue date à titre de président des opérations hockey, jeudi. Il s'agit d'un poste nouvellement créé qui permettra à Burke de s'occuper de «l'aspect sportif des Flames de Calgary», comme l'a décrit le président Ken King.

Burke rendra des comptes à King, mais il sera le supérieur direct du directeur général en place, Jay Feaster.

Il ne s'agit pas là d'un organigramme qu'on voit normalement dans la LNH, mais on le retrouve dans plusieurs clubs d'autres sports, a noté Burke en conférence de presse.

«Ceci est une structure relativement nouvelle dans le hockey professionnel, a-t-il dit. Il y a deux clubs de la LNH qui ont adopté ce type de gestion. Un certain nombre d'équipes de la NFL le font, tout comme un certain nombre d'équipes de la NBA et du Baseball majeur. Et ça fonctionne bien. Et ça fonctionnera bien ici.»

Burke a précisé qu'il n'agira pas comme un directeur général.

«Je ne suis pas le directeur général des Flames de Calgary, c'est Jay Feaster qui l'est, a souligné Burke. Jay et moi sommes des amis depuis longtemps, nous avons discuté ce matin et nous avons parlé des façons de rendre le tout fonctionnel. Nous voulons tous deux gagner.»

Selon King, voilà plusieurs mois que les Flames projettent d'embaucher Burke. Celui-ci a été engagé après qu'on eut dressé une liste initiale de 60 candidats.

«Jay et moi estimons que Brian apportera une autre dimension par son expérience, ses conseils et son mentorat, ce qui viendra bonifier les progrès que Jay a déjà permis à notre club de faire», a indiqué King, en ajoutant que Feaster a été impliqué dans le processus d'embauche dès le début.

L'entente de Burke avec les Flames n'a pas de durée déterminée.

L'homme de 58 ans a été remercié de ses postes de président et de directeur général des Maple Leafs de Toronto en janvier. Celui qui a également été haut dirigeant chez les Canucks de Vancouver et les Ducks d'Anaheim travaillait pour ces derniers comme dépisteur à temps partiel depuis février.

Les Leafs, toutefois, n'ont jamais accédé aux séries sous la direction de Burke.

«Il y avait beaucoup de choses à accomplir, qui ont pris plus de temps que je ne l'aurais cru», a dit Burke à ce sujet, jeudi.

Celui-ci croit toutefois que les Flames s'en vont dans la bonne direction.

«Jay a déjà fait plusieurs choses pour rebâtir», a noté Burke, en affirmant que les Flames, à ses yeux, ont été les grands gagnants du repêchage du mois de juin dernier.

Burke, qui a la double citoyenneté canadienne et américaine, est le directeur du personnel des joueurs de l'équipe des États-Unis qui participera au tournoi de hockey des Jeux olympiques de Sotchi en février.

Les Flames ont par ailleurs promu John Bean au poste de chef de l'exploitation, lui qui agissait jusqu'ici comme premier vice-président des finances et de l'administration.

PLUS:pc