NOUVELLES

Le gouvernement britannique dit avoir des preuves de l'attaque chimique en Syrie

05/09/2013 02:41 EDT | Actualisé 05/11/2013 05:12 EST

LONDRES - Le premier ministre britannique, David Cameron, a déclaré jeudi que des scientifiques britanniques avaient découvert de nouvelles preuves montrant qu'un gaz toxique a été utilisé le mois dernier en banlieue de la capitale syrienne.

Dans une entrevue avec la BBC, M. Cameron a affirmé que des échantillons récoltés en Syrie avaient été analysés par des experts du laboratoire de Porton Down, en Angleterre.

M. Cameron a fait cette déclaration alors qu'il se trouvait à Saint-Pétersbourg, où les dirigeants des pays du G20 sont réunis en sommet. L'utilisation alléguée d'armes chimiques par le régime syrien devrait figurer au menu de leurs discussions.

Un porte-parole du bureau de M. Cameron a indiqué que les échantillons analysés comprenaient les vêtements de l'une des victimes et des prélèvements de terre provenant de la région de l'attaque. Il a refusé de dire comment ces échantillons étaient parvenus jusqu'au Royaume-Uni, citant des raisons de sécurité.

PLUS:pc