NOUVELLES

Le Championnat de Montréal sera beaucoup plus imprévisible, foi de David Skitt

05/09/2013 04:09 EDT | Actualisé 05/11/2013 05:12 EST

SAINTE-JULIE, Qc - Le Championnat de Montréal, qui sera présenté ce week-end au club de golf de la Vallée du Richelieu, risque d'être fort différent des trois éditions précédentes, foi du directeur du tournoi David Skitt.

En plus d'avoir déplacé son tournoi du mois de juillet à septembre, Skitt, de Synchro Sports, a opté pour le parcours Rouville, rénové à grands frais l'an dernier. De l'avis du principal intéressé, le terrain est beaucoup plus exigeant et n'offrira pas de «festival d'oiselets».

«Je ne compare pas le Championnat de Montréal à l'Omnium des États-Unis, où les conditions sont vraiment difficiles, mais un tournoi où ça se gagne à moins-10 sépare les meilleurs joueurs de ceux qui sont moyens, a-t-il expliqué. Le terrain risque d'être le grand gagnant de la fin de semaine, en espérant que le tableau des meneurs soit garni des meilleurs golfeurs jusqu'à dimanche — et si Marc Girouard pouvait en faire partie ce serait encore mieux.»

Un avis qui est partagé par le vainqueur de la Classique Shaw Charity la semaine dernière à Calgary, Rocco Mediate. La recrue sur le circuit des Champions n'a d'ailleurs pas hésité à comparer la compétition à un «sprint» de trois rondes.

«Je l'ai déjà dit et je vais le répéter. Quiconque, peu importe son âge, peu importe le circuit sur lequel il évolue, venez vous essayer, a lancé le coloré golfeur reconnu pour son franc-parler. Nous allons te donner une correction. Je te le promets. Je le promets. Peu importe qui c'est. Amenez-les. Les scores que nous affichons sur trois jours sont ridicules.

«(..) Ici, il faut que ton jeu soit à point, sinon tu seras dans le pétrin, a continué celui qui a disputé l'Omnium canadien au Royal Montréal en 1997. C'est un bon parcours pour un long cogneur, un bon joueur d'allée, bref, c'est un bon parcours. (...) Il n'y aura pas de rigolade ici. Ton jeu doit être à point, sinon cet endroit va te détruire.»

Outre Mediate, 23 des 25 premiers boursiers du circuit l'an dernier seront présents cette semaine au Championnat de Montréal, dont Kenny Perry et Bernhard Langer. Ceux-ci en seront à leur première participation. Fred Couples est le seul absent de taille, puisqu'il est présentement occupé à diriger l'équipe américaine qui participera à la Coupe des Présidents, disputée du 3 au 6 octobre.

Girouard, du club de golf Le Diamant, est le seul golfeur québécois en lice cette année au Championnat de Montréal. Il s'élancera sur le 10e tertre de départ à compter de 10h10 vendredi, en compagnie de Gene Jones et du Canadien Jim Rutledge, de Victoria, en Colombie-Britannique. Girouard avait complété le tournoi à égalité en 57e place à plus-3 l'an dernier.

Le Championnat de... Québec?

D'autre part, Skitt a abordé brièvement l'avenir du Championnat de Montréal, qui écoule la dernière année d'un contrat de deux ans avec le club de golf de la Vallée du Richelieu. Mercredi, des informations émanant de l'hebdomadaire L'Information de Sainte-Julie ont fait état de discussions entre Synchro Sports et un club de golf de la région de Québec.

«L'enjeu, en ce moment, c'est de se concentrer sur le Championnat de Montréal 2013, mais d'après moi il va y avoir des annonces pour l'an prochain peu de temps après le tournoi», a-t-il dit, mystérieusement.

Plutôt réticent à aborder la question, Skitt est demeuré vague et a préféré parler de «plusieurs clubs de golf». Diverses sources ont cependant fait état de discussions avec le club de golf La Tempête, situé en banlieue de Québec, à Lévis, qui a notamment accueilli le Skins Games Telus en 2009. La présentation de l'Omnium canadien au club de golf Royal Montréal l'an prochain ne serait pas étranger à la décision du Championnat de Montréal de potentiellement déménager ses pénates dans la région de Québec.

«On négocie avec plusieurs terrains en ce moment, et évidemment avec l'Omnium canadien qui va être à Montréal — sans rien enlever à d'autres terrains de golf —, ce n'est peut-être pas la meilleure décision d'avoir deux terrains de golf du même secteur sanctionnés par le circuit de la PGA à trois ou quatre semaines d'intervalle. Il n'y a rien de signé en ce moment.»

Skitt n'exclut toutefois pas la possibilité de revenir à Sainte-Julie — surtout que le club de golf de la Vallée du Richelieu aurait une clause lui donnant le premier droit de refus si la compétition revient, un jour, dans la région métropolitaine de Montréal. Skitt évoque plutôt une question de «respect» pour la qualité du terrain, de l'organisation et des gens qui ont gravité autour du Championnat de Montréal depuis deux ans, afin de justifier son retour éventuel.

«Sans aller dans les détails du contrat, et compte tenu des commentaires favorables, de l'excellente condition des deux terrains et du succès de l'événement, je crois que par respect ce serait certain que j'aimerais leur accorder ce privilège (de revenir au club de golf de la Vallée du Richelieu)», a-t-il ajouté.

Le Championnat de Montréal est un tournoi de 54 trous, disputé selon la formule partie par trous, sans coupure, qui met à l'enjeu une bourse totale de 1,6 million $ US. Mark Calcavecchia est le champion en titre.

PLUS:pc