NOUVELLES

Égypte : le ministre de l'Intérieur échappe à un attentat

05/09/2013 06:57 EDT | Actualisé 05/11/2013 05:12 EST

Le ministre égyptien de l'Intérieur a échappé jeudi à un attentat à Nasr City, une banlieue de la partie orientale du Caire.

L'attentat contre Mohammed Ibrahim est survenu en fin d'avant-midi.

Des responsables de la sécurité affirment qu'une voiture a explosé près du convoi de M. Ibrahim, sans pouvoir dire si l'explosion a été télécommandée ou si elle a été causée par un kamikaze.

La télévision égyptienne rapporte de son côté qu'un engin explosif a été lancé en direction du convoi ministériel, depuis le toit d'un édifice près de la résidence de M. Ibrahim.

Le conducteur d'une voiture du convoi a été blessé, tout comme six passants. On ne déplore aucune perte de vie. Aucune arrestation n'a encore été effectuée, mais les policiers sont à la recherche de suspects.

Clairement secoué mais indemne, M. Ibrahim a pris la parole à la télévision peu de temps après pour expliquer que son convoi avait été visé par une forte explosion vraisemblablement déclenchée à distance.

Il a indiqué que deux policiers se trouvent dans un état sérieux et qu'un enfant a été gravement touché à une jambe.

M. Ibrahim dirige les forces policières du pays.

Nasr City est un château fort des Frères musulmans, le groupe islamiste dont était issu le président déchu Mohammed Morsi.

C'est aussi à cet endroit que des centaines de personnes sont mortes le 14 août, quand la police a démantelé par la force une manifestation assise organisée par ses partisans.

L'attentat de jeudi est le premier à être perpétré contre un dirigeant égyptien depuis que M. Morsi a été chassé du pouvoir le 3 juillet.


Associated Press

PLUS:rc