NOUVELLES

Tommy Lacasse : les proches des victimes font entendre leur douleur

04/09/2013 02:31 EDT | Actualisé 03/11/2013 05:12 EST

Au palais de justice de Saint-Joseph-de-Beauce, les proches des victimes ont livré leur témoignage, mercredi matin, lors des recommandations sur la peine à imposer à Tommy Lacasse, responsable de la mort de deux jeunes femmes en juin 2011.

Les proches des victimes réclament une peine dissuasive. Daniel Fortier, le père de Caroline Fortier, l'une des victimes, s'est adressé au jeune homme, affirmant le détester. « Avec ta tête sans cervelle, tu as détruit ma vie », a déclaré l'homme avec émotion.

La mère de la jeune femme, Diane Vachon, a pour sa part lu des messages écrits pour sa fille par d'autres finissants de l'école qu'elle fréquentait. Mme Vachon a affirmé qu'elle ne pourrait jamais pardonner à Tommy Lacasse « d'avoir tué deux filles qui avaient le goût de vivre ».

Pour sa part, la mère de l'autre victime a expliqué qu'elle vivait la perte de sa fille Nadia Pruneau comme une amputation.

De leur côté, la mère de Tommy Lacasse, Linda Poulin, et une psychologue du CSSS Lac-Etchemin ont témoigné des troubles anxieux, dépressifs et des idées suicidaires de Tommy Lacasse depuis les événements.

Les plaidoiries de la Couronne et de la défense sur la peine à imposer à Tommy Lacasse se poursuivent mercredi après-midi devant le juge Hubert Couture.

Rappelons que Tommy Lacasse a plaidé coupable en juin à des accusations de conduite avec les facultés affaiblies par l'alcool ayant causé la mort de Nadia Pruneau, 18 ans, et de Caroline Fortier, 17 ans.

Les faits reprochés à Tommy Lacasse se sont produits en juin 2011 à Sainte-Aurélie, en Beauce.

Le jeune homme de 20 ans se trouvait au volant de sa voiture en compagnie des deux femmes quand il a raté une courbe à une vitesse de 130 km/h pour faire une violente sortie de route. Les deux jeunes femmes ont péri dans l'accident.

PLUS:rc