DIVERTISSEMENT

«The Star Wars», le script original de George Lucas, prend vie en bande dessinée

04/09/2013 09:34 EDT | Actualisé 04/11/2013 05:12 EST
Dark Horse Comics

Un jeune rebelle idéaliste provenant d'une planète désertique essaie de combattre un empereur injuste et tyrannique armé d'une station spatiale capable de détruire des planètes.

«Star Wars» («La Guerre des étoiles»), le film de 1977? Pas tout à fait.

Essayez plutôt «The Star Wars», le premier jet de 1974 de George Lucas qui, éventuellement, est devenu ce film immensément populaire toujours solidement ancré dans la culture populaire.

À partir de mercredi, l'éditeur Dark Horse Comics fera revivre le script original sous la forme d'une minisérie de huit bandes dessinées — avec l'aval de Lucas — , permettant aux amateurs d'avoir une perspective différente sur les personnages de Darth Vader (il n'a pas de casque), de Luke Skywalker (plus âgé, et désormais un général), de la princesse Leïa, de Han Solo (à la peau verte), de C-3PO et de R2-D2, en plus de nouveaux arrivants comme Anikinn Starkiller et son père, Kane.

L'auteur de la série, J.W. Rinzler, qui travaille chez LucasBooks, a qualifié la série de «projet unique dans une vie», et de chance de raconter la première histoire du panthéon de la Guerre des étoiles.

«Ce n'est pas quelque chose que vous pourriez filmer, a dit M. Rinzler à propos du scénario original et de l'adaptation qu'il en a faite. Ici, vous avez une ville gigantesque, et là, un vaste panorama rempli d'énormes vaisseaux spatiaux. Lucas réalisait la version dont il rêvait. Il savait que cela ne pourrait être filmé.»

LIRE AUSSI:

» Star Wars: un medley pour geeks signé Lindsey Stirling et Peter Hollens (VIDÉO)

» "Star Wars 7": J.J. Abrams annonce une date de tournage début 2014

» Star Wars: Stuart Freeborn, le papa de Yoda, Chewbacca et Jabba le Hutt, est mort (PHOTOS)

L'histoire est similaire à celle de «La Guerre des étoiles», mais les différences dans «The Star Wars» sont nombreuses et facilement remarquables, poursuit M. Rinzler, et les lecteurs pourront les dénombrer alors qu'ils examinent chaque page.

«C'est génial quand les Jedi sortent leurs épées laser. Devinez quoi? Les troupes de choc sortent aussi leurs épées laser», dit-il, en notant que dans cette version, il n'existait pas de sabrolasers et que les Jedi ressemblaient davantage au personnage batailleur et flamboyant d'Errol Flynn qu'à des moines soldats.

Le dessinateur Mike Mayhew a établi des liens entre le livre et une vision inspirée par le film «Les Sept Mercenaires», puisqu'il s'agit d'une histoire axée sur le groupe avec «chaque personnage ayant sa part importante à jouer, et ils sont tous reliés».

Il a également mentionné que son trait de crayon, particulièrement détaillé pour montrer les personnages, les vaisseaux et les mondes, rend hommage à l'artiste conceptuel Raph McQuarrie, qui a créé les premières idées visuelles pour la trilogie originale.

«Il y a tant d'action, de créatures, d'attraits visuels» dans la minisérie, conclut M. Mayhew.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.




INOLTRE SU HUFFPOST

Comic Con Costumes 2013