NOUVELLES

Québec solidaire veut un virage « audacieux » vers les énergies renouvelables

04/09/2013 02:33 EDT | Actualisé 03/11/2013 05:12 EST

À la veille de l'ouverture de la consultation sur l'avenir énergétique du Québec, organisée par le gouvernement, Québec solidaire a voulu affirmer ses positions sur ce sujet.

Lors d'une conférence de presse tenue à Montréal, la porte-parole et députée de Gouin, Françoise David, accompagnée du député de Mercier, Amir Khadir, et du président et porte-parole du parti, Andrés Fontecilla, a énuméré les priorités et la position de son parti sur la question énergétique.

Selon Mme David, le gouvernement semble intéressé par l'importation de sables bitumineux en provenance de l'Alberta. Québec solidaire dit s'opposer à cette démarche du gouvernement. Le parti estime que le Québec doit mettre en place une stratégie qui réduise la dépendance au pétrole, le plus vite possible.

« Nous proposons un virage clair, franc et audacieux pour aller vers des énergies vertes, des énergies renouvelables », a déclaré Mme David.

Par ailleurs, Québec solidaire estime que la question de la sécurité doit être posée, à la suite de la tragédie de Lac-Mégantic.

Selon la députée de Gouin, cette tragédie inspire une « réflexion essentielle » sur le transport du pétrole et des matières dangereuses.

« La sécurité des Québécois et des Québécoises ne doit pas être sacrifiée sur l'autel du profit », a-t-elle dit.

Mme David a expliqué que son parti rejetait l'alternative des pipelines pour le transport du pétrole. Les exemples de déversement de pipelines, aussi bien aux États-Unis qu'au Canada, font craindre à Mme David « le pire » en matière d'environnement, particulièrement en ce qui concerne les terres agricoles.

Québec solidaire estime qu'il est « incohérent » d'importer pour 14 milliards de dollars de pétrole, alors qu'il existe un surplus hydroélectrique.

« On en a pour dix ans, mais on n'en fait pratiquement rien », a-t-elle dit.

Mme David a également critiqué la décision du prolongement de l'autoroute 19, qui, selon Québec solidaire, coûtera de l'argent et encouragera davantage l'utilisation de la voiture.

Lancement d'une campagne politique

Québec solidaire a annoncé lors de cette conférence de presse le lancement d'une campagne politique dans tout le Québec sur la question de l'environnement.

« Nous démontrerons que la prospérité et les emplois durables passent par un véritable virage énergétique, par une nouvelle politique de transports, un développement minier plus lent et un vrai projet pour réaliser notre souveraineté alimentaire », a affirmé Andrés Fontecilla.

La campagne politique de Québec solidaire sera axée sur trois mesures pour réduire les gaz à effet de serre.

Le parti demandera au gouvernement de développer le transport en commun et de « respecter son engagement d'augmenter à 30 % la part du Plan québécois d'infrastructure dédiée au transport collectif ».

Québec solidaire appuiera la proposition de la coalition Québec meilleure mine de créer une redevance spéciale pour créer un Fonds de restauration. Selon cet organisme, la facture s'élève à 1,2 milliard de dollars.

En dernier lieu, Québec solidaire plaidera le maintien d'un gel des tarifs d'hydroélectricité « tant que la nouvelle stratégie énergétique ne sera pas déposée ».

PLUS:rc