NOUVELLES

Québec pourrait revoir l'échéance du déficit zéro, admet Marois

04/09/2013 03:17 EDT | Actualisé 03/11/2013 05:12 EST

La première ministre du Québec, Pauline Marois, admet que son gouvernement pourrait revoir l'échéance pour l'atteinte de l'équilibre budgétaire, en raison de la situation économique.

En entrevue au Téléjournal Grand Montréal, Mme Marois a soutenu que Québec maintenait le cap pour le moment, mais a concédé qu'il fallait agir « avec intelligence » dans ce dossier. « Il pourrait y avoir une révision de ces échéances-là, mais à ce moment-ci, ce n'est pas ce que je souhaite », a-t-elle dit.

« C'est un engagement ferme, c'est un objectif que nous allons atteindre », avait affirmé plus tôt le ministre des Finances du Québec, Nicolas Marceau, tout en évoquant la possibilité que le gouvernement doive procéder « à des ajustements » pour maintenir cette cible de déficit zéro en 2014.

Le ministre Marceau a affirmé que la croissance de l'économie avait été conforme aux prévisions du gouvernement, mais que les ventes au détail s'étaient avérées moins robustes qu'espérées. Le ministre des Finances du Québec a déclaré que tout éventuel ajustement serait annoncé lors de la mise à jour économique prévue cet automne. Ainsi, Québec pourrait apporter des changements à ses engagements budgétaires en octobre ou en novembre. Un budget suivra au printemps.

De son côté, le président du Conseil du Trésor, Stéphane Bédard, a affirmé qu'il n'était pas question d'augmenter le fardeau fiscal des Québécois : « Jamais on ne va toucher aux taxes », a-t-il promis.

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) affirme que le gouvernement de la province doit tout mettre en œuvre pour atteindre l'équilibre budgétaire « dans les meilleurs délais ». La FCCQ met toutefois le gouvernement en garde contre une augmentation ultérieure des charges fiscales des contribuables et des entreprises. Ces charges sont déjà très lourdes, plaide la FCCQ, qui réclame plutôt du gouvernement qu'il réduise ses dépenses.

Priorité à la création d'emploi dans les mois à venir

La mise à jour économique que présentera le ministre Marceau cet automne sera accompagnée d'un plan pour favoriser la création d'emplois dans la province. Cependant, le ministre des Finances n'a pas voulu chiffrer ses objectifs.

Le Québec a vu la création de 40 400 emplois depuis le début de l'année, ce qui est moins que dans le reste du pays, où plus de 82 000 nouveaux emplois ont vu le jour. De plus, les revenus autonomes du gouvernement ont fondu de 800 millions de dollars depuis la mise à jour du mois de mars 2013.

PLUS:rc