NOUVELLES

La MMA demande un délai supplémentaire pour s'entendre avec ses créanciers

04/09/2013 12:06 EDT | Actualisé 04/11/2013 05:12 EST

Un texte de Geneviève Proulx

La compagnie ferroviaire Montreal Maine and Atlantic (MMA) était de retour en cour mercredi au palais de justice de Sherbrooke. La MMA demande que le délai qui lui était autorisé pour s'entendre avec ses créanciers soit prolongé jusqu'au 9 octobre.

L'entreprise américaine s'est placée sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers le 8 août dernier. D'après des documents déposés en cour au début du mois d'août, la MMA doit environ 90 millions de dollars à ses créanciers, mis à part les réclamations des recours collectifs et les mises en demeure de Québec et de la Ville de Lac-Mégantic. D'autre part, la compagnie affirme détenir des avoirs d'une valeur de 18 millions de dollars au Canada, sans compter la valeur de ses assurances.

Selon les avocats de l'entreprise, la MMA a besoin de ce délai supplémentaire non seulement pour s'entendre avec ses créanciers, mais aussi pour trouver un acheteur intéressé à ses actifs. En cas de refus, la compagnie serait contrainte de déclarer faillite.

Une décision pourrait être rendue mercredi.

La compagnie ferroviaire, dont un convoi de produits pétroliers est à l'origine de la catastrophe qui a fait 47 morts au centre-ville de Lac-Mégantic le 6 juillet, a déposé une requête similaire devant le tribunal des faillites, la Bankruptcy Court, dans l'État du Maine.

PLUS:rc