NOUVELLES

Femmes séquestrées à Cleveland: Castro s'est pendu avec un drap dans sa cellule

04/09/2013 02:49 EDT | Actualisé 04/11/2013 05:12 EST

COLOMBUS, États-Unis - L'homme qui a séquestré et violé à répétition trois jeunes femmes dans sa maison de Cleveland pendant une décennie s'est pendu dans sa cellule de prison, ont annoncé des responsables mercredi.

Le mois dernier, Ariel Castro, âgé de 53 ans, avait été condamné à la prison à vie plus 1000 ans de détention supplémentaires, après avoir plaidé coupable dans l'une des affaires judiciaires les plus choquantes de l'histoire récente des États-Unis. Le public a été très surpris de découvrir la double vie qu'il menait, avec sa réputation de musicien généreux et sympathique. Il avait même participé à la commémoration de la disparition de l'une des femmes qu'il séquestrait chez lui.

Ariel Castro a été retrouvé pendu mardi soir, a déclaré JoEllen Smith, une porte-parole des services pénitentiaires de l'Ohio. Le personnel médical de la prison a tenté de le réanimer, avant de le transporter à l'hôpital, où son décès a été constaté. Il s'est servi d'un drap pour se pendre, selon Mme Smith.

L'homme était détenu sous surveillance étroite à cause de la notoriété de son dossier, ce qui signifie que des gardiens venaient le voir toutes les 30 minutes, mais il ne faisait pas l'objet d'une surveillance spéciale pour l'empêcher de se suicider, a indiqué Mme Smith. Une surveillance contre le suicide exige une observation permanente, a-t-elle souligné.

Ariel Castro avait déjà fait l'objet d'une surveillance particulière contre le suicide avant sa condamnation, mais en juin, les autorités avaient déterminé que le détenu ne présentait pas de risque pour lui-même.

L'autopsie a montré qu'il s'est bel et bien suicidé, a déclaré la docteure Jan Gorniak, du bureau du coroner. Elle a cependant précisé qu'elle ne pouvait faire de commentaires sur les circonstances dans lesquelles Ariel Castro a été retrouvé.

L'American Civil Liberties Union de l'Ohio, une organisation de défense des droits de la personne, a demandé au système pénitentiaire de mener une enquête complète sur les circonstances du décès du prisonnier.

Ariel Castro «n'a pu supporter pendant un mois une infime partie de ce qu'il a fait vivre à ses victimes pendant une décennie», a déclaré le procureur du comté de Cuyahoga, Tim McGinty, dans un communiqué.

Par le biais d'une porte-parole, les trois victimes de l'homme ont refusé de commenter l'annonce de sa mort.

Les trois femmes, Michelle Knight, Amanda Berry et Gina DeJesus, étaient disparues séparément entre 2002 et 2004 à Cleveland. Elles se sont échappées de la maison d'Ariel Castro le 6 mai, quand l'une d'entre elles a réussi à défoncer une porte et à appeler les voisins à l'aide.

Les deux autres avaient si peur de leur bourreau qu'elles se sont cachées quand les policiers sont entrés dans la maison pour les secourir. Ariel Castro a été arrêté le soir même.

Amanda Berry a eu une petite fille avec son ravisseur, qui était âgée de 6 ans au moment de sa libération.

La «maison des horreurs» de Cleveland, comme elle a été surnommée, a été détruite durant l'été.

PLUS:pc